2 min de lecture Diplomatie

République tchèque : un réseau d'espionnage russe démantelé

Un réseau d'espionnage russe opérant à partir de l'ambassade de Russie à Prague a été démantelé par la police et les services de renseignements tchèques.

Ambassade de Russie à Prague
Ambassade de Russie à Prague Crédit : MICHAL CIZEK / AFP
Louis Rigaudière et AFP

Une information inquiètante. La police et les services de renseignement tchèques ont annoncé lundi 21 octobre avoir démantelé un réseau d'espionnage russe opérant à partir de l'ambassade de Russie à Prague. Il aurait été mis en place pour attaquer des cibles tchèques et étrangères via des serveurs informatiques. 

"Le réseau a été complètement détruit et décimé", a déclaré devant le Parlement Michal Koudelka, le chef du service de renseignement tchèque BIS, cité par l'agence de presse CTK. Selon lui, le groupe démantelé faisait partie d'un réseau créé par la Russie dans d'autres pays européens qu'il n'a pas nommés.

"Il a été créé par des personnes ayant des liens avec les services de renseignement russes et a été financé par la Russie et l'ambassade de Russie", a déclaré M. Koudelka. Le Centre national de lutte contre le crime organisé (NCOZ), qui a contribué à démanteler le réseau, a refusé de commenter l'affaire, invoquant des poursuites pénales en cours. 

Intensification des activités d'espionnage sur le sol tchèque

En septembre, l'agence de renseignement tchèque NUKIB a assuré que la Russie et la Chine constituaient les plus grandes menaces pour la cybersécurité en République tchèque, un ancien pays communiste qui a rejoint l'Otan en 1999. En août, le quotidien Denik N a déclaré que les services de renseignements militaires russes (GRU) étaient probablement à l'origine de la dernière attaque en date ayant visé le ministère des Affaires étrangères, qui a eu lieu en juin. 

À lire aussi
Emmanuel Macron, en Chine le 6 novembre 2019 armée
Emmanuel Macron juge que l'OTAN est en état de "mort cérébrale"

Dans son rapport pour 2017, le NUKIB a averti que des diplomates russes et chinois avaient intensifié leurs activités d'espionnage sur le sol tchèque. Cela a suscité des critiques de la part du président tchèque Milos Zeman connu pour ses prises de position contre les musulmans et en faveur de Pékin et de Moscou. Le chef de l'Etat a appelé l'agence à plutôt rechercher des terroristes islamistes sur le territoire tchèque.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Diplomatie République tchèque Espionnage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants