2 min de lecture Donald Trump

États-Unis : nouvelle affaire d'espionnage chinois contre Donald Trump ?

Une femme a tenté d'entrer en contact avec le président américain dans son club de golf en Floride, munie d'un virus. Elle a été inculpée.

Philippe Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé
>
États-Unis : nouvelle affaire d'espionnage chinois contre Donald Trump Crédit Image : NICHOLAS KAMM / AFP | Crédit Média : Philippe Corbé | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Quentin Marchal

La Chine aurait espionné la résidence du président Trump en Floride. Cette théorie reste encore confuse mais fait du bruit de l'autre côté de l'Atlantique. Ce samedi 30 mars, alors que Donald Trump jouait au golf dans l'une de ses résidences à Mar-a-Lago, une femme nommée madame Zang se présente au contrôle à l'entrée, montre deux passeports chinois aux agents de service ainsi qu'un carton d'invitation rédigé en chinois pour entrer dans ce prestigieux club de golf.

Cette femme affirme à la sécurité qu'elle veut aller à la piscine. Elle est donc escortée dans une petite voiture de golf et, une fois à l'intérieur, elle explique qu'elle vient assister à une rencontre américano-chinoise. Comme elle n'a pas de maillot de bain alors qu'elle disait vouloir se baigner, une employée de la famille Trump suspicieuse prévient la sécurité.

Madame Zang leur affirme qu'un ami du nom de Charles lui a demandé de prendre un avion depuis Shanghai jusqu'en Floride pour un événement organisé à Mar-a-Lago. Elle devait aussi parler à la famille Trump de la Chine. Lors de son interrogatoire, elle raconte qu'elle n'était en contact avec son ami Charles que par une messagerie d'une application chinoise ce qui ne fait qu'augmenter les soupçons du service de sécurité.

À lire aussi
Donald Trump le 7 décembre 2018 États-Unis
Rapport Mueller : Trump se défend et assure qu'il aurait pu "virer tout le monde"

Une complice déjà connue dans une autre affaire

Le secret service décide alors de fouiller ses affaires et découvre qu'elle est entrée dans le club de golf du président américain avec quatre téléphones, un disque dur, un ordinateur portable et surtout une clé USB sur laquelle ils découvrent un virus. À l'issue de son interrogatoire, madame Zang est donc inculpée.

Cette affaire n'est pas sans rappeler celle de madame Yang, qui avait fondé un salon de massage non loin de cette résidence mais qui était en fait un lieu de prostitution. Cette découverte avait été révélé à la suite d'un scandale où un ami milliardaire du président avait fréquenté ce salon pour des services sexuels. Madame Yang était aussi membre du club de golf et se faisait régulièrement prendre en photo avec le couple Trump. 

Sa société permettait à des clients chinois de pouvoir entrer à Mar-a-Lago et il s'avère qu'elle avait aussi des liens avec le gouvernement chinois. Les deux femmes pourraient êtres complices puisque madame Yang a organisé un événement avec un certain Charles ce samedi 30 mars dans la résidence et c'est elle qui aurait offert le carton d'invitation à madame Zang. Une enquête est en cours dans ce qui ressemble, de plus en plus, à un véritable roman d'espionnage. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Donald Trump Espionnage Chine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797350570
États-Unis : nouvelle affaire d'espionnage chinois contre Donald Trump ?
États-Unis : nouvelle affaire d'espionnage chinois contre Donald Trump ?
Une femme a tenté d'entrer en contact avec le président américain dans son club de golf en Floride, munie d'un virus. Elle a été inculpée.
https://www.rtl.fr/actu/international/etats-unis-nouvelle-affaire-d-espionnage-chinois-contre-donald-trump-7797350570
2019-04-03 08:09:31
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3mufOeXf_y1Di_F4jJ07bw/330v220-2/online/image/2019/0227/7797063939_donald-trump-face-a-la-presse-le-5-septembre-2018-a-washington.jpg