1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. REPORTAGE - Crise en Ukraine : des civils à l'entraînement face à la menace d'invasion
3 min de lecture

REPORTAGE - Crise en Ukraine : des civils à l'entraînement face à la menace d'invasion

Des centaines d'Ukrainiens ont rejoint les rangs des militaires et suivent des entraînements, notamment au maniement des armes, pour être prêts à se battre si la Russie décidait d'envahir leur pays.

Alignés le long d'une voie de chemin de fer, les volontaires apprennent les rudiments de la discipline militaire.
Alignés le long d'une voie de chemin de fer, les volontaires apprennent les rudiments de la discipline militaire.
Crédit : Julien Fautrat / RTL
REPORTAGE - Crise en Ukraine : des civils à l'entraînement face à la menace d'invasion
00:07:13
Julien Fautrat - édité par Florine Boukhelifa

"Nous serons près quand la Russie nous attaquera". RTL vous emmène ce dimanche 30 janvier en Ukraine, où la situation fait de plus en plus trembler le monde. La pression ressentie par les habitants de ce pays est elle aussi très forte, avec une Russie des plus menaçantes. Face au risque d'invasion, des civils ont décidé de rejoindre les militaires pour s'entraîner à combattre.

Ces derniers, nombreux, sont de tous les âges et de toutes les professions. Si les hommes sont majoritaires, quelques femmes participent également à ces entraînements. RTL est allé à leur rencontre dans un camp, comme il en existe beaucoup à travers le pays, à une heure et demi de route de Kiev. Situé dans une zone cachée, il faut vraiment connaître le terrain pour prendre le bon embranchement en voiture.

Sur place, des bâtiments détruits et des restes d'usines, le tout le long d'une voie de chemin de fer. Un militaire en treillis s'adresse à une centaine de personnes alignées le long des rails pour leur apprendre les rudiments de la discipline : deux par rang, un pied devant pour pivoter de droite à gauche et l'arme sur l'épaule. Le paysage est lui surprenant : une neige fine, quelques mauvaises herbes qui survivent et des hommes et des femmes avec des kalachnikovs en bandoulière.

Un camp d'entraînement militaire près de Kiev
Un camp d'entraînement militaire près de Kiev
Crédit : Jonathan Griveau

"Tout le monde doit s'y mettre"

"Je leur apprends les bases tactiques, comment se comporter avec une arme", explique le militaire. Les civils présents "ont des niveaux très différents" alors que "certains ont déjà combattu et que d'autres tiennent un fusil pour la première fois".

À lire aussi

"Je suis étudiant en informatique, les armes ne sont pas vraiment mon domaine", indique Ibrahim, 20 ans, habillé d'un vieux survêtement et de baskets légères, inappropriées avec cette neige fondue devenue bouillasse. "Tout le monde doit s'y mettre et tout le monde doit s'entraider", poursuit le jeune homme qui participe à ses premiers cours, équipé d'une arme en bois le temps de s'habituer.

RTL est allé dans un camp d'entraînement en Ukraine
RTL est allé dans un camp d'entraînement en Ukraine
Crédit : Jonathan Griveau / RTL

"Il faut toutes les forces contre Poutine"

Si certains sont encore malhabiles, ils sont tous prêts psychologiquement. "Je n'ai jamais été dans l'armée, mais j'ai fait un peu de sport alors je me dis que je peux aider, il faut toutes les forces contre Poutine", explique un homme, ingénieur dans la vie quotidienne, volontaire pour la réserve le week-end. "Je ne sais pas tenir une arme, mais vous savez, il va en falloir des Ukrainiens pour se défendre", indique un autre civil, lui aussi ingénieur.

Tous sont présents, car ils pensent que la guerre va arriver. Ils ont accepté qu'un journaliste suive leurs entraînements pour ne pas montrer de faiblesse face au dirigeant russe. "Il aura beau continuer ses intimidations, il faut qu'on montre à Vladimir Poutine qu'on n'a pas peur", affirme un ancien député au Parlement. "Il doit savoir qu'on répondra si quelque chose de grave arrive sur notre sol, il faut qu'il nous voit nous préparer, que la victoire ne sera pas si facile", ajoute celui qui est devenu réserviste.

Face à une possible invasion russe, des civils prêts à se battre pour l'Ukraine ont rejoint les militaires.
Face à une possible invasion russe, des civils prêts à se battre pour l'Ukraine ont rejoint les militaires.
Crédit : Julien Fautrat / RTL

Des volontaires inexpérimentés

"J'ai deux enfants, deux filles et je ne veux pas qu'elles aient peur, jamais. Aujourd'hui, la période est dure, mais on apprend aussi dans ces moments-là et je me bats pour des jours meilleurs pour mes enfants", explique de son côté Natalia, une avocate en train de réaliser des exercices avec application.

À mesure que les élèves les piétinent, les chemins se transforment en gadoue. Aucun tir de fusil ou de kalachnikov n'a été effectué, car les volontaires sont trop inexpérimentés. Le petit bout de plaine, cerné par les arbres, retombe dans le silence. Ces bâtiments soviétiques, abandonnés et désaffectés, héritage de l'empire que Vladimir Poutine rêve de reconstruire, sont tout ce que ces Ukrainiens ne veulent pas revoir pousser.

Un civil ukrainien à l'entraînement
Un civil ukrainien à l'entraînement
Crédit : Jonathan Griveau
La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/