2 min de lecture Fraude

Présidentielle USA : un républicain offre 1 million de dollar contre une preuve de fraude

Le lieutenant-gouverneur du Texas, Dan Patrick, promet d'offrir un million de dollars en récompense aux personnes qui auront une preuve de fraude électorale lors de l'élection présidentielle.

Un bureau de vote aux États-Unis (illustration)
Un bureau de vote aux États-Unis (illustration) Crédit : Joseph Prezioso / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
et AFP

Si plusieurs autorités électorales américaines ont indiqué jeudi n'avoir trouvé "aucune preuve" de bulletins perdus, modifiés, ou de systèmes de vote piratés, certains persistent à faire la lumière sur de possibles fraudes, parfois par des moyens étonnants. Le lieutenant-gouverneur républicain du Texas, Dan Patrick, a annoncé offrir une récompense allant jusqu'à un million de dollars aux personnes qui lui apporteraient la preuve avérée d'une fraude électorale.

Dan Patrick, président de la réélection de Trump dans l'État du Texas, a envoyé un communiqué de presse aux médias américains, dont le Houston Chronicle mardi 10 novembre, annonçant qu'il souhaitant "soutenir le président Trump pour identifier la fraude électorale lors de l'élection présidentielle".

Pour se faire, le républicain a étonnement déclaré que toute personne qui présente des preuves menant à une arrestation et à une condamnation définitive pour fraude électorale recevra un minimum de 25 000 dollars, a relayé le journal. L'argent proviendrait des fonds de campagne de Dan Patrick.

"La poursuite de la fraude électorale par le président Trump n'est pas seulement essentielle pour déterminer le résultat de cette élection, il est essentiel de maintenir notre démocratie et de restaurer la confiance dans les futures élections," a-t-il également déclaré.

Les autorités électorales n'ont trouvé "aucune preuve"

À lire aussi
people
Bernie Sanders : Jennifer Ellis, la créatrice des moufles, est devenue une star

Quelques jours après cette annonce, plusieurs autorités électorales ont annoncé dans un communiqué commun, qu'elles n'avaient trouvé "aucune preuve d'un système de vote ayant effacé, perdu ou changé des bulletins, ou ayant été piraté de quelle que façon que ce soit". Elles soulignent également leur "confiance absolue dans la sécurité et l'intégrité de nos élections".

"L'élection du 3 novembre a été la plus sûre de l'Histoire des États-Unis", ont indiqué ces autorités locales et nationales en charge de la sécurité du scrutin, contredisant les accusations de fraude émanant du président sortant Donald Trump et de son entourage. Ce refus complique la période de transition du président élu, qui doit prendre ses fonctions le 20 janvier 2021.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fraude Vote Joe Biden
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants