1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Présidentielle américaine : Trump perdra son statut privilégié sur Twitter en janvier
1 min de lecture

Présidentielle américaine : Trump perdra son statut privilégié sur Twitter en janvier

Le président sortant n'aura plus de traitement de faveur sur la plateforme qui pourra supprimer ses tweets allant à l'encontre de son règlement comme n'importe quel autre utilisateur.

Donald Trump compte près de 90 millions d'abonnés sur Twitter
Donald Trump compte près de 90 millions d'abonnés sur Twitter
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Donald Trump sera bientôt un utilisateur de Twitter comme les autres. Le réseau social a confirmé que le président américain ne bénéficiera plus de passe-droit sur la plateforme à partir du 20 janvier, date de l'investiture de son rival démocrate Joe Biden.

Les dirigeants mondiaux et les candidats aux élections ont un traitement particulier sur le réseau social. Leurs comptes sont protégés en vertu de leur intérêt pour le public. Leurs messages problématiques ne sont pas supprimés, même s'ils violent la politique de l'entreprise, mais seulement masqués et accompagnés d'un avertissement.

Pour bénéficier de ce statut privilégié, un compte doit remplir des critères très précis : il doit être vérifié, être suivi par plus de 100.000 personnes et représenter "un organe gouvernemental ou législatif local, régional, national ou supranational", indique le réseau social.

Son compte pourra être suspendu

"Ces règles ne s'appliquent plus quand ces citoyens ne sont plus en fonction", a indiqué un porte-parole de Twitter. Dès le 20 janvier, les écrits du président sortant pourront être supprimés par les modérateurs du réseau social s'ils vont à l'encontre de ses conditions d'utilisation, s'ils incitent à la haine ou à la violence par exemple, et son compte pourra être suspendu le cas échéant. 

À lire aussi

Suivi par près de 90 millions de personnes, Donald Trump a fait un usage très virulent de son compte Twitter tout au long de sa présidence avec des messages intempestifs et provocateurs. Depuis l'annonce des résultats de la présidentielle américaine, une dizaine de tweets évoquant une fraude électorale ont par exemple été signalés par la plateforme.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/