1 min de lecture Algérie

Présidentielle en Algérie : "Le pays est dans une impasse totale", dit un spécialiste

INVITÉ RTL - Kader Abderrahim, chercheur à Sciences Po et spécialiste du Maghreb est revenu sur "le rejet massif" des Algériens pour ce scrutin présidentiel, qui a débouché sur l'élection d'un ancien ministre d'Abdelaziz Bouteflika, Abdelmadjid Tebboune.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Présidentielle en Algérie : "Le pays est dans une impasse totale", dit un spécialiste Crédit Image : RYAD KRAMDI / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier et Léa Stassinet

À peine élu et déjà contesté. Une marée humaine a envahi vendredi 13 décembre le centre d'Alger pour conspuer le nouveau chef de l'État élu, Abdelmadjid Tebboune, un ex-fidèle du président déchu Abdelaziz Bouteflika, au lendemain d'un scrutin très largement boycotté par les Algériens. 

Officiellement, 60% des citoyens ne sont pas allés voter. Un chiffre à prendre avec précaution selon Kader Abderrahim, chercheur à Sciences Po et spécialiste du Maghreb. "Je pense qu'il faudra quand même vérifier dans la mesure du possible le taux réel de participation et non pas le taux formel tel qu'il nous a été livré par l'administration", a-t-il déclaré au micro de RTL Soir.

Pour lui, le pays se trouve désormais "dans une impasse totale. Institutionnelle, économique et politique", a-t-il expliqué, évoquant aussi l'isolement de l'Algérie, qui doit "faire face à des périls à ses frontières", évoquant notamment les frontières communes avec la Libye, le Mali ou encore le Niger. "L'Algérie doit faire face à beaucoup de défis", a poursuivi Kader Abderrahim, évoquant beaucoup "de risques internes mais aussi externes". 

Concernant le nouveau président élu, "il est clair qu'on n'est pas du tout dans la rupture mais dans la continuité" avec Abdelaziz Bouteflika, affirme-t-il. Abdelmadjid Tebboune a en effet été plusieurs fois ministres, et même Premier ministre, de l'ancien président déchu. Il l'avait d'ailleurs soutenu dans sa candidature à un 5e mandat. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Algérie Élection présidentielle Abdelaziz Bouteflika
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants