1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Présidentielle américaine : Floride, Kanye West, QAnon... les fake news de la nuit américaine

Présidentielle américaine : Floride, Kanye West, QAnon... les fake news de la nuit américaine

FACT CHECKING - Alors que les résultats se font encore attendre, la nuit américaine a révélé son lot de fake news.

Illustration bureau de vote dans le Colorado
Illustration bureau de vote dans le Colorado
Crédit : Jason Connolly / AFP
Fact Checking du 04 novembre 2020
02:48
Présidentielle américaine : Floride, Kanye West, QAnon... les fake news de la nuit américaine
03:15
Fact Checking du 04 novembre 2020
02:48
Jean-Mathieu Pernin
Journaliste

Forcément, en pleine nuit électorale aux États-Unis, beaucoup de fake news circulent sur les réseaux sociaux, notamment en Floride. Depuis la fin du vote, c'est l'État qui récolte le plus de rumeurs notamment dans le camp des Républicains. On sait que Trump doit absolument gagner la Floride, Biden pas forcément, et sur Twitter, dès minuit, on pouvait lire des tweets indiquant : "La Floride est à nous"

Un peu d'emballement, car la chaîne Fox News projette cet État dans l'escarcelle du président sortant, mais attendons les résultats finaux. L'attente est insoutenable pour les partisans de Donald Trump, tout ce qui ne vient pas des médias qui leur sont proches est faux. Ainsi, le très actif Breitbart News, organe de presse d'extrême droite, soutien de Donald Trump, annonce des émeutes éclatant aux quatre coins du pays

Dans le Colorado, ce serait un Starbucks café brûlé par l'extrême gauche, à Washington, Black Lives Matter tiendrait la police à distance. Des affirmations toujours très difficiles à vérifier, tant il est facile de prendre une altercation et d'en faire une émeute sur les réseaux sociaux. Persuadés d'en faire un conflit, les sites influencés par Breitbart News sont en pleine forme et intoxiquent cette soirée de rumeurs infondées. 

Des vidéos de Biden proche d'enfants

Marjorie Taylor Greene, candidate pro-Trump, non pas contre les Démocrates, mais contre "des pédophiles satanistes", se revendique de la mouvance QAnon, qui fait de plus en plus d'adeptes. Son but, luter contre Les Démocrates et Hollywood. Cela parait surréaliste, le FBI considère cette théorie et ses adeptes comme des terroristes domestiques

À lire aussi

Toute la nuit, des vidéos de Joe Biden, proche d'enfants, ont été diffusées sur des comptes d'adeptes de QAnon. Ils seraient 68 candidates pour la chambre des représentants à se dire proches de cette mouvance. Très peu ont des chances d'être élus, mais il y a un vrai embarras côté républicain : comment ne pas cautionner des thèses aussi délirantes que celles de QAnon, tout en profitant de leurs victoires. 

Un complot contre Kanye West

Et si le plus grand complot, c'était contre Kanye West. Le rappeur, mari de Kim Kardashian, qui aurait recueilli 20.000 voix dans 7 États pour l'instant. Certains le voyaient comme un candidat pro-Trump pour handicaper Biden, d'autres imaginent qu'on a voulu le faire perdre. Des messages complotistes, toujours accompagnés de smileys, pour s'amuser. 

La rédaction vous recommande

 

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/