2 min de lecture Joe Biden

Plan de relance aux États-Unis : Biden met en garde Trump contre les conséquences d'un refus

Un veto présidentiel contre le plan de relance post-épidémie aurait des conséquences désastreuses pour des millions d'Américains, avertit Joe Biden.

Joe Biden à Atlanta, le 15 décembre 2020
Joe Biden à Atlanta, le 15 décembre 2020 Crédit : Jim WATSON / AFP
Gaétan Trillat et AFP

Négocié dans la douleur au Congrès, lundi 21 décembre, après des mois de tractations, le plan de relance de l'économie américaine est menacé par le possible veto présidentiel de Donald Trump.

Celui qui le remplacera le 20 janvier à la Maison Blanche, Joe Biden, l'a mis en garde ce samedi 26 décembre contre les "conséquences dévastatrices" d'un rejet de ce texte pour des millions d'Américains en difficulté.

"Cette abdication des responsabilités a des conséquences dévastatrices", a prévenu Joe Biden, évoquant notamment l'expiration dès ce samedi des allocations chômage pour 10 millions de personnes et la fin du financement actuel des services de l'État le 28 décembre. "Ce projet de loi est essentiel, il doit être signé pour entrer en vigueur maintenant", a ajouté dans un communiqué le président élu démocrate, soulignant la "dévastation économique provoquée par le Covid-19".

L'hôtellerie, la restauration et le transport menacés

Mais Donald Trump refuse pour l'instant de ratifier le texte. Il estime que les 600 dollars prévus pour les plus bas revenus, une somme pourtant approuvée par son secrétaire au Trésor lors des négociations avec le Congrès, sont insuffisants et réclame que cette somme soit portée à 2.000 dollars par adulte. "Je veux simplement donner à des gens très bien 2.000 dollars, plutôt que les 600 dollars minables qui sont actuellement dans le projet de loi", a-t-il répété samedi sur Twitter.

À lire aussi
Investiture Biden : Washington et l'ensemble du pays sous haute surveillance Présidentielle américaine
États-Unis : l'ensemble du pays sous haute surveillance pour l'investiture de Biden

Les démocrates, favorables à un accroissement des aides, ont tenté jeudi de faire voter un amendement en ce sens à la Chambre des représentants, mais il a été bloqué par la minorité républicaine.

Un veto présidentiel aurait des conséquences désastreuses pour des millions d'Américains, pour les PME et plus particulièrement pour les secteurs de l'hôtellerie, de la restauration et du transport aérien, dont l'activité devrait une fois de plus pâtir de nouvelles restrictions aux déplacements face à l'explosion des infections de Covid-19.

Les aides du printemps expirent ce samedi

Les dernières aides gouvernementales, adoptées au printemps dans le cadre du gigantesque plan de soutien de 2.200 milliards de dollars face aux dégâts économiques causés par la pandémie, expirent ce samedi soir. Les locataires ou propriétaires ayant du mal à payer leur loyer ou leur emprunt immobilier pourraient être expulsés dès le 1er janvier.

Le financement actuel des services de l'Etat expire par ailleurs lundi, menaçant une partie de l'administration fédérale de paralysie ("shutdown").

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Joe Biden États-Unis Donald Trump
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants