1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. ONU : une Assemblée générale sur fond de crises
2 min de lecture

ONU : une Assemblée générale sur fond de crises

L'Assemblée générale de l'ONU qui s'ouvre mardi 20 septembre va se dérouler dans un contexte international difficile. La crise environnementale ainsi que la guerre en Ukraine devraient être au centre des débats.

L'Assemblée générale de l'ONU s'est réunie mercredi 2 mars 2022.
L'Assemblée générale de l'ONU s'est réunie mercredi 2 mars 2022.
Crédit : TIMOTHY A. CLARY / AFP
Julien Doucet & AFP

L'assemblée générale de l'ONU débute mardi 20 septembre. Rarement, le contexte aura été aussi difficile au moment de l'ouverture de cette grande messe diplomatique annuelle. La guerre en Ukraine ou encore la crise environnementale risquent d'occuper une bonne partie des débats. Durant une semaine, près de 150 chefs d'Etat et de gouvernement du monde entier se succéderont et prendront la parole à la tribune. Habituellement, c'est le président américain qui ouvre les débats par un discours, mais pas cette fois-ci. Joe Biden, était présent aux funérailles d'Elizabeth II. Il a donc choisi de décaler son intervention à mercredi 21 septembre.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, sera présent et ouvrira les débats avec un discours d'ouverture de cette 77e Assemblée générale qui "ne va pas édulcorer les choses", a promis son porte-parole Stéphane Dujarric. Antonio Gutierres a tenu à rappeler le contexte difficile dans lequel cette assemblée va s'inscrire : "Nous nous réunissons à un moment de grand péril pour le monde" énumérant les "conflits et catastrophes climatiques", ou encore des sujets tels que la pauvreté, l'inégalité ou la discrimination. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, prendra la parole mercredi 21 septembre par visioconférence. Les pays du Sud s'agacent de plus en plus que les Occidentaux focalisent uniquement leur attention sur l'invasion de l'Ukraine. 

La première journée de cette très attendue conférence diplomatique verra notamment les prises de parole du président français Emmanuel Macron qui devrait insister sur la nécessité de prévenir la "fracturation" entre pays du Sud et ceux du Nord. Suivront ensuite le président turc Recep Tayyip Erdoganle président Brésilien Jair Bolsonaro, le Premier ministre japonais Fumio Kishida ou encore le chancelier allemand Olaf Scholz. Une réunion pour trouver une solution au sujet de la crise alimentaire aura lieu entre les dirigeants américains et européens.

Aussi, les pays pauvres souhaitent obtenir une aide financière promise par les pays riches pour compenser les effets dévastateurs du réchauffement climatique qui se propage très rapidement. Le secrétaire général de l'ONU devrait prendre la parole au sujet de la crise environnementale à deux mois de la conférence sur le climat de l'ONU, la COP27 en Egypte.

À lire aussi

Autre présence remarquée, celle du président iranien, Ebrahim Raïssi. Ce dernier effectuera sa première Assemblée générale pour notamment discuter de l'accord sur le nucléaire iranien. Il se pourrait qu'une rencontre entre le dirigeant iranien et le président français Emmanuel Macron ait lieu durant cette semaine de discussions. Deux grands absents ne participeront pas à l'Assemblée générale, le président chinois Xi Jinping et le dirigeant russe Vladimir Poutine.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.