1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Nouvelle-Zélande : des requins lumineux découverts dans les profondeurs du Pacifique
1 min de lecture

Nouvelle-Zélande : des requins lumineux découverts dans les profondeurs du Pacifique

Trois requins lumineux ont été découverts dans l'océan Pacifique, au large de la Nouvelle-Zélande. Une étape importante dans la connaissance de la vie dans les fonds marins.

Des requins lumineux, découverts au large de la Nouvelle-Zélande.
Des requins lumineux, découverts au large de la Nouvelle-Zélande.
Crédit : Frontiers in Marine Science
Florise Vaubien

"Ces animaux étaient répertoriés, mais pour la première fois au monde, on a pu observer leur luminescence", s'est réjoui le scientifique Jérôme Mallefet, après la découverte de trois requins lumineux, deux requins-lanternes et un requin-liche, dans l'océan Pacifique à l'est de la Nouvelle-Zélande, rapporte Ouest France. Une étape majeure dans la connaissance de la vie dans les fonds marins

Leur lumière "sert de camouflage ou de signal de reconnaissance mais également pour éclairer les fonds marins et surprendre les proies", explique le chercheur, interrogé par le journal belge Le Soir

Ces animaux, observés par les équipes de l'université catholique de Louvain en Belgique, vivent dans ce que l'on appelle la zone crépusculaire ou zone de pénombre de l'océan, entre 200 et 1.000 mètres de profondeur. Une région des fonds marins qui reçoit une luminosité très pauvre, un manque de lumière qui empêche tout développement de la photosynthèse chez les plantes. 

Un contrôle de la lumière par les hormones

D'après le scientifique belge, il existe 540 espèces de requins dans le monde et 57 d'entre elles "seraient capables d'émettre de la lumière". "Jusqu'ici, nous en avons étudié sept ou huit", précise l'un des auteurs de cette étude menée sur les poissons du plateau de Chatham, à l'est de la Nouvelle-Zélande, publiée dans la revue Frontiers in Marine Science.

Ces squales "ne semblent pas produire leur lumière de la même façon que les autres animaux bioluminescents" : ils "contrôlent leur système de production de lumière par des hormones, alors que la plupart des organismes bioluminescents observés à ce jour utilisent un contrôle nerveux pour déclencher leur lumière", poursuit Jérôme Mallefet.

À lire aussi

Ces requins bioluminescents mesurent moins de deux mètres de longueur. Le requin-liche, 1,80 mètre, "devient ainsi le plus grand vertébré lumineux connu".  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/