2 min de lecture Religions

Noël : ce qu'il faut retenir du discours du Pape François

Le Pape François a adressé son traditionnel message devant des milliers de fidèles massés sur la place Saint-Pierre de la Cité du Vatican, ce mercredi 25 décembre.

Le pape François, le 27 mars 2019 au Vatican
Le pape François, le 27 mars 2019 au Vatican Crédit : Vincenzo PINTO / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Le souverain pontife, qui vient de fêter ses 83 ans, est apparu souriant sur le balcon inondé de soleil du palais pontifical pour prononcer son très attendu discours du 25 décembre devant quelque 55.000 fidèles réunis sur la place Saint-Pierre.

Le Pape François a prononcé sa bénédiction traditionnelle à la basilique Saint-Pierre de Rome en Italie. Il appelle la communauté internationale à garantir la sécurité au Moyen-Orient, notamment en Syrie, tout en appelant à prendre soin des migrants. Il a souhaité envoyer un message de réconfort au "bien-aimé peuple syrien qui ne voit pas encore la fin des hostilités qui ont déchiré le pays en cette décennie". 

François a appelé "les gouvernants et la communauté internationale à trouver des solutions qui garantissent la sécurité et la coexistence pacifique des peuples de la région". Depuis le 16 décembre, les forces du régime syrien, soutenues par l'aviation russe, ont intensifié leurs bombardements dans le nord-ouest de la Syrie et de violents combats au sol les opposent aux djihadistes et rebelles, malgré un cessez-le-feu annoncé en août.

Des vœux pour la paix internationale

Le souverain pontife a aussi eu une pensée de "soutien pour le peuple libanais", secoué par un mouvement de contestation politique sans précédent. 

À lire aussi
Un employé d'un abattoir à Haguenau, dans le Bas-Rhin. religions
Abattoirs : qu'est-ce que l'abattage rituel ?

L'Argentin Jorge Bergoglio a regretté en outre que plusieurs nations du continent américain "traversent une période d'agitations sociales et politiques". Le peuple vénézuélien, très "éprouvé par des tensions politiques et économiques", doit obtenir "l'aide dont il a besoin", a-t-il notamment plaidé.
Le pape, qui multiplie les gestes diplomatiques et religieux avec la Russie, a également espéré voir aboutir l'aspiration de l'Ukraine "à des solutions concrètes pour une paix durable".

Enfin il a dénoncé les agissements "des groupes extrémistes sur le continent africain, surtout au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Nigeria".

Un fort engagement pour le Soudan du Sud

Un peu plus tôt, le pape François et l'archevêque de Canterbury, Justin Welby, avaient une nouvelle fois encouragé les difficiles pourparlers de paix sud-soudanais, au lendemain de leur ajournement jusqu'à début janvier.

Ils ont en outre souligné leur "proximité spirituelle" avec les rivaux sud-soudanais "alors qu'ils s'emploient à une rapide mise en œuvre des accords de paix", dans ces vœux également signés par le révérend John Chalmers, l'ex-modérateur de l'assemblée générale de l'Église d'Écosse.

Le 13 novembre dernier, le pape François et Justin Welby, chef de l'Église anglicane, avaient annoncé qu'ils se rendraient ensemble au Soudan du Sud si un gouvernement d'union nationale permettait de garantir la paix d'ici à la mi-février 2020. Dans leur message de Noël, ils n'évoquent toutefois plus de date butoir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Religions Pape François Noël
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants