1 min de lecture Manifestations

Nigeria : nouvelle manifestation contre les violences policières

Plusieurs milliers de Nigérians sont à nouveau descendus dans les rues de Lagos, alors que le mouvement contre les violences policières continue de prendre de l'ampleur.

Les manifestants ont à nouveau réclamé l'arrêt des violences policières, samedi à Lagos (Nigeria)
Les manifestants ont à nouveau réclamé l'arrêt des violences policières, samedi à Lagos (Nigeria) Crédit : Pierre Favennec / AFP
valentin
Valentin Deleforterie et AFP

Au Nigéria, le mouvement contre les violences policières ne cesse de prendre de l'ampleur. Près de 10 000 personnes sont descendues dans les rues du centre-ville de la capitale économique Lagos, dans une marée de drapeaux vert et blanc. 

"Nous ne sommes pas fainéants, nous n'arrivons pas à trouver du travail", proclamaient plusieurs banderoles. Des citoyens nigérians, sur une estrade, étaient également invités à raconter leurs expériences de violences policières.

Le mouvement est soutenu par plusieurs stars de la musique et du sport, à l'image du footballeur Victor Osimhen. L'attaquant de Naples a ainsi brandi devant les caméras un t-shirt blanc portant le message : "Mettre fin aux brutalités policières au Nigeria", après avoir marqué un but contre l'Atalanta Bergame, son premier dans le Championnat d'Italie de football.

Cette mobilisation inédite de la jeunesse nigériane a vu le jour à la mi-octobre sur les réseaux sociaux, après la diffusion d'une vidéo montrant un homme tué par des agents présumés de la SARS. Cette unité de police est accusée depuis des années de racketter la population, d'arrestations illégales, de torture et même de meurtre.

À lire aussi
Benjamin Griveaux à l'Assemblée nationale, le 16 juin 2020. Benjamin Griveaux
Paris : ouverture du procès de cinq "gilets jaunes" pour une intrusion au ministère de Griveaux

Face à la pression de la rue, le gouvernement a annoncé dimanche dernier le démantèlement immédiat de cette unité spéciale et promis de réformer la police. Une annonce qui n'a pas suffi à apaiser les manifestants, ces derniers demandant désormais au gouvernement de rendre des comptes, de lutter contre la corruption et d'accorder plus de libertés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Violences Police
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants