1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Naufrage dans la Manche : pourquoi Paris est en colère contre Boris Johnson
1 min de lecture

Naufrage dans la Manche : pourquoi Paris est en colère contre Boris Johnson

Emmanuel Macron a condamné vivement, l'attitude de Boris Johnson, jeudi, qui, sur Twitter, appelait la France à reprendre les migrants arrivant en Grande-Bretagne.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, le 22 novembre 2021 à Tyne, en Angleterre
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, le 22 novembre 2021 à Tyne, en Angleterre
Crédit : Owen Humphreys / POOL / AFP
Naufrage dans la Manche : pourquoi Paris est en colère contre Boris Johnson
01:50
Bénédicte Tassart - édité par Thomas Pierre

À Calais, 48 heures après le terrible naufrage qui a coûté la vie à 27 personnes au large de la ville, le ton monte encore un peu plus entre Paris et Londres. Emmanuel Macron condamne vivement, c'est le moins qu'on puisse dire, l'attitude de Boris Johnson, jeudi, qui, sur Twitter, appelait la France à reprendre les migrants arrivant en Grande-Bretagne.  

"Je suis surpris des méthodes quand elles ne sont pas sérieuses", a réagi le président français. "On ne communique pas d'un dirigeant l'autre sur ces questions là par Twitter, par lettre qu'on rend public. Nous ne sommes pas des lanceurs d'alerte. Allons" 

"Les ministres vont travailler sérieusement pour régler une question sérieuse avec des gens sérieux. C'est pour cela que dès dimanche, le ministre Darmanin réunira ses homologues de l'Union européenne et de la Commission. Et ensuite, nous verrons avec les Britanniques comment agir efficacement s'ils décident d'être sérieux", a ajouté Emmanuel Macron.

Une double provocation pour Paris

Pour Paris, il  s'agit d'une double provocation de la part de Boris Johnson. D'abord, sur la forme : un tweet, une lettre adressée à la France publiée sur les réseaux sociaux, jeudi soir, vers 22h. Et puis sur le fond, une missive qui ne respecte pas le travail des garde-côtes français explique le porte parole du gouvernement Gabriel Attal. 

À écouter aussi

Le Premier ministre britannique réclame la "création de patrouilles conjointes franco-anglaises" sur les plages des Hauts de France et un accord de réadmission des migrants. Tous les migrants qui arrivent au Royaume-Uni devraient être réembarqués sur un bateau direction les plages françaises. 

Pour enfoncer le clou, dans cette lettre sont cités les accords de relocalisation signés entre l'Union Européenne et la Biélorussie ou la Russie. Une comparaison entre ce qui se passe dans la Manche et ce qui se passe avec la Biélorussie n'a pas été appréciée par l'Elysée. On rappelle qu'avec le Brexit, les Britanniques ont normalement récupéré la gestion de leurs frontières. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/