1 min de lecture International

Liban : un signe de vie repéré sous les gravats de l'explosion de Beyrouth

Des scanners thermiques et un chien renifleur ont repéré un signe de vie sous les décombres, jeudi 3 septembre. Pour l’heure, la sécurité civile n’a trouvé aucun survivant.

>
Liban : un signe de vie repéré sous les gravats de l'explosion de Beyrouth Crédit Image : JOSEPH EID / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
Brice Dugénie édité par Florise Vaubien

Après la terrible explosion à Beyrouth, survenue le 4 août dernier, les recherches se poursuivent pour retrouver un éventuel survivant. Un miracle qui semble inimaginable. Pourtant, jeudi 3 septembre, un signe de vie a été repéré sous les décombres dans le bâtiment effondré. Il a été détecté par un chien renifleur et un scanner qui permet d'enregistrer des battements du cœur. 
 
Alors que le drame a fait au moins 191 morts et plus de 6.500 personnes blessées, les secouristes chiliens ont enregistré un faible signal de 18 pulsations par minute sous les gravats. Des grues ont d'abord retiré les pans de mur qui menaçaient de s’effondrer. Les secouristes ont ensuite poursuivi le travail à la main dans l’espoir de libérer au moins un survivant. 

Désormais, le scanner enregistre un signal faible de sept battements par minute, mais pour l’instant, la sécurité civile n’a rien trouvé. Ce bâtiment en partie effondré a pourtant été scanné à deux reprises par des ingénieurs civils français qui n’ont rien vu. 

Les secouristes restent très prudents sur la probabilité de retrouver un survivant. Le signal cardiaque relance l’espoir de retrouver l’une des sept personnes encore disparues, un mois après l’explosion. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Victimes Mort
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants