2 min de lecture Seine-et-Marne

Les infos de 8h - Seine-et-Marne : coup d'envoi du procès de l'attaque à Sept-Sorts

Le 14 août 2017, un homme au volant de sa BMW s'était lancé contre une pizzeria, tuant une adolescente de 13 ans et blessant une douzaine de personnes.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal RTL de 8h du 30 mars 2021 Crédit Image : LOIC VENANCE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Thomas Prouteau édité par Florine Boukhelifa

Une attaque mortelle toujours inexpliquée. En août 2017, une voiture fonçait sur la terrasse bondée d'une pizzeria à Sept-Sors, en Seine-et-Marne. Une adolescente avait perdu la vie et une douzaine de personnes avaient été blessées. Le conducteur, aujourd'hui âgé de 36 ans, comparaît depuis mardi 30 mars devant les assises de Melun.

Il est 20h15 le 14 août 2017. Une cinquantaine de personnes dînent sur la terrasse du Cesena, à l'entrée d'une petite zone industrielle. Une BMW surgit soudainement à 80km/h et s'encastre dans le restaurant italien. Angela, 13 ans, est tuée sur le coup, son petit frère est quant à lui gravement blessé.

En garde à vue, le conducteur est incohérent, à la limite du délire, affirmant avoir voulu commettre un acte grave afin d'être emprisonné. Face au juge d'instruction, il finira par changer de version et affirmer qu'il s'agissait d'un accident. Des propos intolérables pour François Mazon. "C'est absolument insupportable, d'autant plus que les parents d'Angela ont vu son visage au moment où il est arrivé sur leur table. Ils ont vu ses yeux ouverts, son sourire", affirme l'avocat de la famille de l'adolescente.

Un acte volontaire selon la famille de la victime

"Son père qui s'est quasiment retrouvé sous les roues de la voiture a aussi vu sa manière de faire sa marche arrière comme s'il sortait d'un parking. Il n'y a rien dans ce dossier qui vient appuyer la thèse de l'accident", poursuit-il.

À lire aussi
justice
Gap : un homme abattu au fusil à pompe par une personne en fauteuil roulant

Les psychiatres ont établi une altération du discernement du prévenu au moment des faits, ce qui ne l'empêche ni d'être jugé, ni d'être condamné. La famille d'Angela espère au minimum entendre des regrets pour ce crime gratuit.

À écouter également dans ce journal

Coronavirus - Il n'y aura pas de dérogation pour les cérémonies religieuses la semaine de Pâques. Le Conseil d'État a rejeté la demande déposée par deux associations catholiques au regard de la dégradation de la situation sanitaire.

Économie - Bruno Le Maire, Alain Griset et Olivier Dussopt se retrouveront ce mardi après-midi pour évoquer les "soldes extraordinaires" proposés par le ministre de l'Économie. Cependant, le projet est mal-engagé, selon une source proche du dossier.

International - La Chine modifie son système électoral pour donner plus de poids aux élus pro-Pékin à Hong-Kong. Xi Jinping a promulgué cette réforme qui vise à marginaliser davantage l'opposition.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Seine-et-Marne Justice Procès
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants