2 min de lecture Emploi

Les infos de 6h - Air France : la compagnie veut fermer ses bases décentralisées

Avec 7 milliards de pertes l'an passé, le groupe Air France prévoit de faire des économies en demandant à 329 employés de revenir à Paris.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal RTL de 6h du 30 mars 2021 Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Michaël Lefebvre
édité par Florine Boukhelifa

2020 a été une année noire pour Air France. Le groupe a subi une perte abyssale de sept milliards d'euros. Pour faire des économies, celui-ci envisage de fermer ses bases en région, notamment à Toulouse, Marseille et Nice. Cependant, l'abandon de ces bases décentralisées signifie de demander aux salariés de remonter à Paris, ce qui n'est pas du goût de tous.

L'annonce a été un coup de massue pour les 329 personnels navigants et commerciaux concernés. Ces derniers estiment ne pas coûter cher à la compagnie aérienne, eux qui ont, au contraire, accepté il y a dix ans des cadences plus importantes pour un salaire inférieur. "Nous, on a répondu présent à un projet de la direction en 2011 qui était déjà de réduire les coûts de l'entreprise en n'hébergeant plus les équipages de Paris dans des hôtels. On faisait venir des gens qui s'installaient ou qui étaient déjà originaires du coin : tous les soirs, ces gens rentraient chez eux à la fin de leur vol", explique Stéphane Pasqualini, chef de cabine et délégué syndical FO.

"Tous ces gens-là sont installés depuis 10 ans. Il y a des familles monoparentales, des gardes alternées, des parents âgés dont il faut s'occuper, quelque part tous ces gens-là voient leur vie anéantie", poursuit le syndicaliste.

Plusieurs élus, comme Éric Ciotti et Christian Estrosi, invitent Air France à revoir sa copie en mettant en avant les aides que l'État a récemment accordées à la compagnie pour la soutenir pendant la crise sanitaire.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Paris
Qui est Eugène Poubelle, qui donna son nom à l'objet du quotidien ?

Politique - Les députés et les sénateurs se sont mis d'accord sur la loi "sécurité globale", avec à la clé la création du délit de provocation à l'identification pour ceux qui dévoilent sur Internet l'identité des policiers ou gendarmes filmés.

Élections régionales - Le Conseil scientifique ne se prononce pas sur un report des scrutins régionaux et départementaux, mais recommande de faire tenir les bureaux de vote par des assesseurs vaccinés et de privilégier les procurations.

International - Au moins 500 civils ont été tués depuis le coup d'État militaire en Birmanie, le 1er février dernier, selon les ONG.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Air France Toulouse
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants