1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Les infos de 12h30 - Coronavirus : en Chine, les cas importés inquiètent
2 min de lecture

Les infos de 12h30 - Coronavirus : en Chine, les cas importés inquiètent

La Chine a annoncé ce jeudi 19 mars ne compter aucune nouvelle contamination d'origine locale par le coronavirus. Le pays fait toutefois face à un nouveau danger : les personnes contaminées venues de l'étranger.

Un homme désinfecte la gare de Yingtan North à Nanchang, en Chine le 22 janvier 2020
Un homme désinfecte la gare de Yingtan North à Nanchang, en Chine le 22 janvier 2020
Crédit : STR / AFP
Les infos de 12h30 - Coronavirus : en Chine, les cas importés inquiètent
30:39
Les infos de 12h30 - Coronavirus : en Chine, les cas importés inquiètent
30:39
Christelle Rebière - édité par Bastien Hauguel

C'est une lueur d'espoir pour le monde entier. La Chine a annoncé ce jeudi 19 mars ne compter aucune nouvelle contamination d'origine locale par le coronavirus, alors que la région de Wuhan est confinée depuis deux mois. Un cap symbolique pour le pays, épicentre de l'épidémie. Pourtant, il fait désormais face à un nouveau danger : les cas importés. Ils sont 34 supplémentaires à avoir été rapportés ce jeudi, et sont le plus souvent des Chinois revenant de pays particulièrement touchés par le Covid-19.

Pour éviter que les personnes venant de l'étranger ne relancent une épidémie endiguée sur son sol, la Chine a ainsi imposé une quarantaine à toute personne arrivant dans le pays. À Pékin, elles sont placées pour la plupart dans des hôtels. Celles vivant seules, les plus de 70 ans, les mineurs et les femmes enceintes peuvent toutefois rester chez elles. Cette méthode a déjà portée ses fruits dans le pays

À écouter également dans ce journal

Confinement - Geneviève Chêne, directrice générale de l'agence sanitaire Santé publique France, a estimé qu'une prolongation du confinement sera "très vraisemblablement nécessaire". Elle a précisé qu'il faudrait attendre "entre 2 et 4 semaines" pour observer un changement dans la dynamique de l'épidémie de coronavirus.

Protections - Le ministère des Armées a décidé de livrer cinq millions de masques chirurgicaux pour faire face à la pénurie. La question des stocks de masques a fait l'objet de débats ce matin entre l'exécutif et une Assemblée nationale en comité restreint. 

À lire aussi

Approvisionnement - Les transporteurs routiers pâtissent particulièrement des mesures drastiques face à l'épidémie de coronavirus. Francis, patron d'une entreprise à Sarreguemines, en Moselle, va devoir cesser son activité. "C'est le dernier camion que je livre aujourd'hui. (...) On ne sait pas où on va. J'ai livré en Bretagne, on m'a proposé de me laver dans une baignoire parce que j'arrivais du Grand Est. C'était de l'humour, mais je suis dégoûté", confie le routier, ému aux larmes.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/