1 min de lecture Alimentation

Le camembert, le brie et le roquefort sont de retour en Chine

Les autorités sanitaires chinoises ont levé l'interdiction d'importer certains fromages à pâte molle, dont de nombreux produits français selon l'Union européenne (UE).

Un chef présente un plateau de fromages composé de brie et d'autres fromages français dans un restaurant de Pékin le 8 septembre 2017.
Un chef présente un plateau de fromages composé de brie et d'autres fromages français dans un restaurant de Pékin le 8 septembre 2017. Crédit : GREG BAKER / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
et AFP

Les douanes chinoises bloquaient les importations de fromage depuis presque deux mois. Les fromages à pâte molle et persillée comme le camembert, le brie, le roquefort ou encore le gorgonzola italien vont de nouveau être importés en Chine a annoncé lundi 23 octobre l'Union européenne (UE) et des professionnels interrogés par l'AFP.

C'était une décision "attendue" pour Vincent Marion, cofondateur de Cheese Republic, entreprise présentée comme la principale boutique en ligne de vente de fromage en Chine. "L'administration chinoise a tout de suite montré sa volonté de ne pas faire durer cette situation", indique-t-il. 

Parmi la dizaine de produits dans le viseur des autorités sanitaires, la plupart des fromages étaient français. En plus du camembert, du brie et du roquefort, il y avait également le bleu et la fourme d'Ambert. L'interdiction étant de courte durée, cela n'a pas impacté très fortement les restaurateurs français installés dans le pays.

Des doutes sur certaines bactéries

Les autorités sanitaires chinoises pointaient des bactéries contenues dans ces produits laitiers et plus particulièrement des cultures bactériennes utilisées traditionnellement dans la production fromagère en Europe. La législation en Chine n'était pas entièrement claire sur la légalité ou non de ce type de bactéries.

À lire aussi
Illustration santé
Repas de fêtes : Michel Cymes vous aide à lutter contre les brûlures d'estomac


La semaine dernière, des rencontres entre des représentants de l'Union européenne (UE) et des autorités sanitaires chinoises ont permis de débloquer la situation, selon William Fingleton, porte-parole de la délégation de l'UE à Pékin. Une "note explicative" a ensuite été envoyée par le gouvernement chinois à l'agence chargée de la conformité des produits alimentaires reconnaissant que ces "cultures bactériennes utilisées pour la production de ces fromages ne sont pas nocives pour la santé."

"On voit de toute façon depuis plusieurs années qu'il y a une vraie volonté de la Chine de permettre d'avoir de plus en plus de fromages dans le pays," rapporte le cofondateur de Cheese Republic. Aussi, bien que la consommation de produits laitiers a fortement augmenté en Chine ces dernières décennies, le fromage y reste principalement consommé par une clientèle étrangère.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Commerce Fromage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants