1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Kaboul : l'ambassade américaine demande aux ressortissants d'éviter l'aéroport
1 min de lecture

Kaboul : l'ambassade américaine demande aux ressortissants d'éviter l'aéroport

Les conditions de sécurité aux abords de l'aéroport sont jugées insuffisantes pour permettre un accès sûr aux ressortissants américains toujours sur place.

Des réfugiés afghans attendant à l'aéroport de Kaboul dans l'espoir de quitter le pays, le 16 août 2021
Des réfugiés afghans attendant à l'aéroport de Kaboul dans l'espoir de quitter le pays, le 16 août 2021
Crédit : AFP
Ryad Ouslimani & AFP

Les opérations d'évacuation des ressortissants étrangers toujours à Kaboul vire au casse-tête, y compris pour les Américains. Vendredi soir 20 août, Joe Biden avait souligné lors d'une intervention télévisée la difficulté à mener une telle manœuvre, qualifiée de "l'une des plus difficiles de l'histoire". Samedi, l'ambassade des États-Unis à Kaboul est allée jusqu'à recommander d'éviter de se rendre à l'aéroport. 

"En raison de potentielles menaces de sécurité à l'extérieur des portes de l'aéroport de Kaboul, nous conseillons aux citoyens américains d'éviter de se déplacer vers l'aéroport et d'éviter les portes de l'aéroport pour le moment, à moins que vous ne receviez des instructions individuelles d'un représentant du gouvernement américain pour ce faire", détaille le bulletin publié sur le site internet de l'ambassade.

Des milliers de personnes cherchent à fuir

La gigantesque opération d'évacuation dans la capitale afghane se poursuit samedi dans le chaos, et les routes menant à l'aéroport de Kaboul continuent d'être congestionnées. Les Américains envisagent d'évacuer pas moins de 30.000 personnes, civiles américains et afghans, en passant par leurs bases au Koweït et au Qatar. Ils en auraient déjà exfiltré 13.000 depuis une semaine et l'entrée des talibans dans Kaboul. 

Malgré des jours d'échec, des milliers de familles se massaient encore samedi devant l'aérodrome, espérant monter dans un avion. Devant elles, des militaires américains et une brigade des forces spéciales afghanes se tenaient aux aguets pour les dissuader d'envahir les lieux.

À écouter aussi

Derrière eux, des talibans, désormais accusés de traquer des Afghans ayant travaillé pour l'Otan pour les arrêter et de restreindre l'accès à l'aéroport, observaient la scène.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/