1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Jersey : pourquoi les tensions montent entre la France et le Royaume-Uni

Jersey : pourquoi les tensions montent entre la France et le Royaume-Uni

ÉCLAIRAGE - Après que le Royaume-Uni a imposé de nouvelles conditions pour pêcher dans les eaux de Jersey, la France a évoqué de possibles "mesures de rétorsion", concernant notamment la livraison d'électricité vers l'Île anglo-normande.

Des pêcheurs français manifestent devant le Port Saint-Helier, au large de Jersey.
Des pêcheurs français manifestent devant le Port Saint-Helier, au large de Jersey.
Crédit : Sameer Al-DOUMY / AFP
Jersey : pourquoi les tensions montent entre la France et le Royaume-Uni
01:32
Victor
Victor Goury-Laffont
Journaliste

Deux navires de la Royal Navy envoyés, deux patrouilleurs français déployés et des cinquantaines de bateaux de pêcheurs qui manifestent. En ce début du mois de mai, les Îles Anglo-Normandes sont le théâtre d'une querelle mêlant les pêcheurs et gouvernements britanniques et français.

En cause : le refus, de la part des Français, des exigences britanniques pour obtenir une autorisation de pêcher dans les eaux de Jersey. Le vendredi 30 avril, le Royaume-Uni publiait une liste de 41 navires autorisés à circuler dans la zone, ainsi que des conditions à respecter, concernant principalement les endroits où les bateaux peuvent se rendre et le temps maximal autorisé en eau.

Des conditions décidées unilatéralement, ce qui a poussé la France à estimer, le 3 mai, que ces exigences étaient "nulles et non avenues". Une porte-parole de la Commission européenne, Vivian Loonela, a par ailleurs affirmé que "toute condition" quant aux accords de pêche post-Brexit devait être notifiée par avance et ne pouvait être "discriminatoire" envers les pêcheurs européens.

Menaces sur l'électricité

Remontés, des représentants de pêcheurs ont appelé le gouvernement français à répondre aux agissements britanniques. "Il est évident qu'il va y avoir des réponses à l'agression dont nous sommes victimes par les autorités de Jersey par rapport aux autorisations de pêche. On espère que l'État prendra des mesures de représailles", a estimé Dimitri Rogoff, président du comité régional des pêches de Normandie. Celui-ci évoquait par exemple une interdiction pour les pêcheurs de Jersey de débarquer à Granville.

À lire aussi

Devant l'Assemblée nationale, la ministre de la Mer, Annick Girardin, est allée jusqu'à évoquer des "mesures de rétorsions", faisant allusion au "transport d'électricité par câble sous-marin". Comme le rapporte le média britannique Express, plus de 95% de l’électricité à Jersey est d'origine française. Don Thompson, dirigeant de l'association des pêcheurs de Jersey, a jugé que cette menace se rapprochait d'un "acte de guerre", rapporte The Guardian.

Une cinquantaine de pêcheurs français sont rassemblés ce jeudi 6 mai pour bloquer le port de Saint-Hélier, capitale de Jersey. Deux patrouilleurs français et deux navires de la Royal Navy surveillent la situation. Le ministre des Affaires Étrangères de Jersey, Ian Gorst, a jugé "disproportionnée" les menaces françaises mais assurait que le Royaume-Uni ne rentrait "absolument pas en guerre" avec la France lors d'un entretien avec TalkRadio.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/