1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. INVITÉE RTL - Golshifteh Farahani : "On va y arriver ", son message plein d'espoir aux femmes iraniennes
2 min de lecture

INVITÉE RTL - Golshifteh Farahani : "On va y arriver ", son message plein d'espoir aux femmes iraniennes

Première actrice iranienne à gagner les collines d'Hollywood depuis la révolution de 1979, Golshifteh Farahani a apporté son soutien aux femmes qui subissent la répression en Iran, ce mercredi 5 octobre sur RTL. Un témoignage poignant teinté d'espoir.

Golshifteh Farahani à Cannes, en 2016
Golshifteh Farahani à Cannes, en 2016
Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Iran : l'actrice Golshifteh Farahani est l'invitée de Julien Sellier
00:08:27
Joanna Wadel

Témoin de la répression du régime conservateur iranien, dont elle a été l'une des victimes, l'actrice Golshifteh Farahani est l'invitée de RTL ce mercredi 5 octobre. Depuis le début des années 2000, la comédienne née à Téhéran s'est illustrée dans des productions françaises comme internationales, jusqu'à devenir la première Iranienne à franchir les portes d'Hollywood en 2007. 

Contrainte à l'exil depuis une quinzaine d'années, la jeune femme observe de près les Iraniennes qui défient le régime depuis la mort de Mahsa Amini, adolescente assassinée le 16 septembre, après son arrestation par la police des mœurs, qui estimait que son voile ne couvrait pas assez ses cheveux. Une résistance réprimée dans le sang (au moins 100 morts), qui émeut Golshifteh Farahani : "On a jamais vu ça, c'est quand même gigantesque", a-t-elle estimé au micro de RTL. 

Cette génération là n'a pas peur.

Golshifteh Farahani

Surprise de voir "des hommes qui meurent pour les femmes" en pleine rue, l'actrice a fait part de l'espoir que le courage des manifestants et manifestantes suscite en elle. "Cette génération-là n'a pas peur", a-t-elle souligné, ajoutant : "Le régime doit tomber, va tomber [...] On va y arriver". Une cause qui, plus que jamais, est pour elle d'ordre "personnel", et concerne "toutes les femmes de [son] pays". 

Car la colère de ces femmes fait aussi écho à son passé. Durant son adolescence, Golshifteh Farahani a reçu un jet d'acide, en pleine rue, de la part d'un homme qui la jugeait trop peu couverte. Protégée par son sac, la jeune fille qu'elle était a failli être défigurée. "J'étais obligée de me raser la tête, et de prétendre que j'étais un garçon", s'est-elle souvenue sur RTL ce mercredi. Aujourd'hui, voir les Iraniennes "lâcher leurs cheveux dans le vent et demander leurs droits", la bouleverse. 

À lire aussi

Et de conclure sur une note d'espoir : "Nos enfants, peut-être, pourront revenir [en Iran]. Ce n'est pas grave si c'est dans dix ans [...] ce qui compte, c'est la liberté".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

</