1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. INVITÉ RTL - Présidentielle 2022 : "Macron a été le président le plus détesté", selon Domenach
1 min de lecture

INVITÉ RTL - Présidentielle 2022 : "Macron a été le président le plus détesté", selon Domenach

Le mandat d'Emmanuel Macron aura été marqué par une haine profonde d'une partie de la société envers lui. "Du jamais vu" selon Nicolas Domenach.

Emmanuel Macron, le 9 décembre 2021
Emmanuel Macron, le 9 décembre 2021
Crédit : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Nicolas Domenach est l'invité RTL du Week-End ce dimanche 16 janvier 2022
06:28
Nicolas Domenach est l'invité RTL du Week-End ce dimanche 16 janvier 2022
06:28
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier - édité par Thibault Nadal

À trois mois de l'élection présidentielle, on ne sait toujours pas si Emmanuel Macron sera candidat, même s'il "en a très envie". Mais ce mandat aura été marqué par l'émergence d'une montée de la violence dans les sociétés. Et Emmanuel Macron a été le symbole de cette haine qui monte dans la société. Auteur avec Maurice Szafran de "Macron, pourquoi tant de haine ?", Nicolas Domenach est revenu sur RTL sur les raisons de cette haine. "Avec Maurice Szafran, on a suivi beaucoup de Français, on a vu qu'il y avait du rejet, de la détestation, mais pas à ce point-là, il a vraiment été le plus détesté", explique-t-il.

Et les raisons sont multiples pour le journaliste : "il n'avait pas les codes de la classe politique, qui a voulu se venger", avant de pointer du doigt les erreurs du président : " il y a eu une forme d'arrogance, de distance inconstante avec la multiplication de petites phrases chocs. Les premières décisions qu'il a prises ont renforcé ce sentiment : la suppression de l'ISF et la baisse des APL. Ces décisions ont marqué son règne et ont fait que les gens modestes se sont sentis méprisés, délaissés et invisibles. C'est cela qui a causé la révolte des Gilets Jaunes". 

Une haine dont semble avoir conscience Emmanuel Macron selon Nicolas Domenach. Durant une rencontre, le chef de l'État a confié avoir "appris qu'il ne fallait pas être aimé pour bien gouverner. Les Français ont besoin de responsables qu'ils peuvent détester."

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/