1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Hongrie : pourquoi Viktor Orbán fascine-t-il autant l'extrême-droite ?
2 min de lecture

Hongrie : pourquoi Viktor Orbán fascine-t-il autant l'extrême-droite ?

ÉCLAIRAGE - Un mois après Éric Zemmour, Marine Le Pen rencontre mardi à Budapest le dirigeant ultraconservateur hongrois Viktor Orban.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban
Crédit : Fréderick Florin/AFP
Pourquoi Marine Le Pen tient-elle à rencontrer Victor Orban ?
00:02:44
Thomas Pierre & AFP

Budapest nouveau rendez-vous incontournable de l'extrême-droite ? Un mois après son rival Éric Zemmour, Marine Le Pen fera mardi le voyage en Hongrie pour y rencontrer son dirigeant ultraconservateur Viktor Orban. Une manière pour la candidate du Rassemblement national de montrer qu'elle compte en Europe, et dans son camp, à six mois de la présidentielle. 

Mais ce déplacement à l'étranger s'apparente surtout à une tentative de reprendre du terrain sur le polémiste, qui la talonne dans les sondages. La députée RN aura ainsi droit à une conférence de presse commune avec le Premier ministre hongrois, quand son rival s'était contenté d'un entretien privé le 24 septembre, en marge d'une réunion de la droite conservatrice et identitaire, tout comme sa nièce Marion Maréchal.

En s'affichant aux côtés de Viktor Orban, aux positions tranchées sur l'immigration et les personnes LGBT+, Marine Le Pen entend en outre donner des gages à la frange la plus radicale de ses électeurs, déboussolée par son discours "dédiabolisé". 

Des conceptions proches de l'Europe

Dans la même optique, elle a rencontré vendredi à Bruxelles le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, en conflit avec Bruxelles sur l'indépendance de la justice et la primauté du droit européen. L'occasion pour elle de dénoncer "le chantage inacceptable" de la Commission européenne envers Varsovie. La veille, Viktor Orban avait de même fustigé "une chasse aux sorcières". 

Marine Le Pen et Viktor Orban partagent en cela des conceptions proches de l'Europe. La première défend "une Europe des nations" et des coopérations depuis qu'elle a renoncé, en 2017, à quitter l'UE (Frexit) et l'euro, tandis que le second, en dépit de ses conflits réguliers avec Bruxelles sur l'Etat de droit, exclut de sortir de l'Union.

Autre point commun, la lutte contre l'immigration. Marine Le Pen a récemment présenté un projet de référendum à ce sujet, sur la même ligne que ce que défend Viktor Orban, farouchement opposé à l'accueil de réfugiés musulmans au nom de "l'identité culturelle de l'Europe".

Un "modèle hongrois" qui inspire

Par ailleurs, les nationalistes et souverainistes occidentaux louent depuis des années le "modèle hongrois". Au menu : refus du droit d'asile, lutte contre les minorités sexuelles et de genre, politique nataliste, résistance aux "diktats" européens...  

Au pouvoir depuis 2010, le Premier ministre hongrois n'a ainsi de cesse de brandir sa défense d'une Europe "chrétienne" et croise souvent le fer avec Bruxelles sur les migrants ou la question des LGBT+. "Je trouve qu'il a compris l'évolution du monde (...) et défend l'identité de son pays et donc celle de l'Europe", expliquait encore récemment Éric Zemmour. 

Viktor Orban organise également depuis 2015, tous les deux ans, le sommet démographique de Budapest où se rassemble la droite identitaire occidentale. Après le départ du président américain Donald Trump et du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, dont il était proche, il se présente donc plus que jamais comme le dernier recours face à la pensée libérale dans les démocraties occidentales.


Une frange de la droite américaine s'est de même entichée du dirigeant hongrois. Le commentateur de la chaîne Fox News Tucker Carlson ne tarit d'ailleurs pas d'éloges sur le dirigeant hongrois, qu'il est venu rencontrer en août, et sur ce pays "sûr, ordonné, pur" où "le crime est absent".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire