1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. VIDÉO - Scandale Weinstein : retour sur la révolution #MeToo
2 min de lecture

VIDÉO - Scandale Weinstein : retour sur la révolution #MeToo

Il y a un an éclatait l'affaire Harvey Weinstein, l'un des plus grands scandales qu'ait connu Hollywood. Retour sur cette affaire qui a eu un impact historique aux États-Unis comme en France.

Le producteur déchu Harvey Weinstein à New York, le 9 juillet 2018
Le producteur déchu Harvey Weinstein à New York, le 9 juillet 2018
Crédit : Seth Wenig/AP/SIPA
Harvey Weinstein : la révolution #MeToo
00:06:25
M6

C'était un géant d'Hollywood, un géant aux pieds d'argile. Il aura suffit de quelques mois pour que la carrière d'Harvey Weistein soit réduite en poussière. Ruiné, conspué, le nom de l'ancien producteur de 66 ans est aujourd'hui associé à une révolution : #MeToo. 

Depuis les premières révélations, le producteur déchu est accusé de viol ou d'agression sexuelle par une centaine de femmes. La parole s'est libérée, catalysée par un simple hashtag sur les réseaux sociaux. Une vague mondiale qui signifie dorénavant que personne, aussi importante soit-elle, n'est inatteignable. 

Tout commence avec une enquête de Ronan Farrow, publiée le 5 octobre 2017 dans le New York Times. Le journaliste y dénonce les agissements du magnat d'Hollywood. Le monde découvre qu'entre 1990 et 2015, Harvey Weistein aurait harcelé des dizaines de femmes. 

Des témoignages en cascade

Parmi elles figurent des actrices comme Ashley Judd et Rose McGowan. L'histoire a un retentissement mondial et, rapidement, les témoignages abondent. Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, Mira Sorvino ou Rosanna Arquette affirment aussi avoir été agressées sexuellement par le producteur américain.

À lire aussi

L'actrice Asia Argento raconte même avoir été violée alors qu'elle n'avait que 21 ans. Un phénomène qui n'épargnent pas les comédiennes françaises. Judith Godrèche, Emma de Caunes ou encore Léa Seydoux prennent aussi la parole contre le tout-puissant "Roi d'Hollywood". "Nous étions installés sur le canapé et soudainement il s'est jeté sur moi et a essayer de m'embrasser...J'ai dû me défendre", relate Léa Seydoux. Le procédé est à chaque fois le même : les actrices se retrouvent prises au piège d'une chambre d’hôtel. 

La révolution #MeToo

L'affaire Weinstein déclenche alors une immense vague d'indignation, avec comme point de départ un tweet de l'actrice Alyssa Milano : "Si vous avez été harcelée ou agressée sexuellement, écrivez "moi aussi" dans votre réponse à ce tweet". L'écho est immédiat. Aux États-Unis, le hashtag est repris des milliers de fois par des femmes qui évoquent pour la première fois leur expérience de harcèlement. 

Parallèlement, en France, un autre hashtag amorce une démarche similaire : #BalanceTonPorc. Le principe va plus loin encore et propose de dénoncer les agresseurs sexuels. Désormais relayé par le mouvement "Time's up", qui propose de venir en aide aux victimes, "MeToo" est devenue, en un an seulement, une marque d'engagement, tout en marquant la fin d'une ère du cinéma hollywoodien. Harvey Weinstein aura ainsi emporté dans sa chute de nombreuses personnalités masculines : Dustin Hoffman, Morgan Freeman, Luc Besson, ou encore Kevin Spacey.

La rédaction vous recommande

 

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire