1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : pourquoi Vladimir Poutine "n'aime pas l'Occident"
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : pourquoi Vladimir Poutine "n'aime pas l'Occident"

Michel Eltchaninoff, journaliste et philosophe, auteur de "Dans la tête de Vladimir Poutine", revient sur l'histoire de Vladimir Poutine avec les pays occidentaux.

Vladimir Poutine et Emmanuel Macron
Vladimir Poutine et Emmanuel Macron
Crédit : AFP
Vladimir Poutine : le jour où il est devenu président de la Russie
00:35:19
Capucine Trollion
Capucine Trollion

Après "l'opération militaire" de Vladimir Poutine en Ukraine, les sanctions internationales contre la Russie tombent et les chefs d'État condamnent l'acte du dirigeant de la Russie.

Dans cette émission Jour J consacrée à la montée au pouvoir de Vladimir Poutine en Russie, Michel Eltchaninoff, journaliste et philosophe, auteur de Dans la tête de Vladimir Poutine, revient sur l'histoire de Vladimir Poutine avec les pays occidentaux. "Au début, quand il arrive à la présidence en 2000, il est un peu attentiste. Il regarde de tous les côtés", démarre-t-il.

"Il va en Chine, au Japon, il regarde. Il va en Occident, il dit : 'Nous sommes une puissance européenne', il insiste beaucoup sur 'La Russie est un pays européen' alors qu'aux Chinois il dit plutôt que c'est un pays Eurasiatique. Donc, il regarde, mais au fond, il n'aime pas l'Occident", analyse Michel Eltchaninoff, car Poutine "a été formé comme ayant l'Occident pour ennemi". "C'est-à-dire : quand on est au KGB, on est un soldat de l'Union Soviétique qui doit détruire les puissances occidentales. Donc il n'aime pas l'Occident. En plus il a un très mauvais souvenir de la crise du Kosovo en 1999 où les Occidentaux avaient bombardé la Serbie et ça les Russes ils n'ont pas aimé non plus", ajoute le journaliste.

En 2000 en préparant sa montée en puissance, Poutine "prend ses marques pour véritablement prendre sa revanche, car Poutine c'est un revanchard (...) il se trouve à la tête d'un pays qui a été très très marqué par la chute de l'URSS. Il veut lui rendre sa puissance et ça, ça se fera contre l'Occident", conclut Michel Eltchaninoff.

À écouter aussi

Tous les jours dans Jour J, de 20h à 21h sur RTL, Flavie Flament vous fait découvrir les grands moments d’actualité qui ont marqué la mémoire collective.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/