1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : "Massacre", "crime de guerre"... La scène internationale condamne les violences à Boutcha
2 min de lecture

Guerre en Ukraine : "Massacre", "crime de guerre"... La scène internationale condamne les violences à Boutcha

Alors que des centaines de corps sans vie ont été découverts dans la ville de Boutcha après le retrait des forces russes, la communauté internationale condamne unanimement.

Une femme pleure au milieu des décombres de Boutcha, samedi 2 avril.
Une femme pleure au milieu des décombres de Boutcha, samedi 2 avril.
Crédit : RONALDO SCHEMIDT / AFP
Aurore Briffod & AFP

Un "massacre délibéré". Dimanche 3 avril, l'Ukraine a accusé l'armée russe de vouloir "éliminer autant d'Ukrainiens qu'ils le peuvent", selon le ministre des Affaires étrangères. Au nord-ouest de Kiev, à Boutcha, des centaines de corps sans vie ont été découverts, certains jonchant les rues de cette ville de plus de 20.000 habitants. D'après le maire de la ville, plus de 300 personnes ont été enterrées dans des fosses communes. 

Au lendemain de ces découvertes, la communauté internationale réagit et condamne. Emmanuel Macron a dénoncé des images "insoutenables" tout en affirmant que "les autorités russes devront répondre de ces crimes". Le chancelier allemand Olaf Scholz s'est aussi exprimé : "Nous devons faire toute la lumière sur ces crimes commis par l'armée russe". Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a également pris la parole : "Il est absolument inacceptable que les civils soient pris pour cible et tués, et cela souligne l'importance de mettre fin à cette guerre". 

Plus tôt, la ministre britannique des Affaires étrangères s'est dite "horrifiée" et a réclamé une "enquête pour crimes de guerre" tandis que le président du Conseil européen Charles Michel a annoncé sur Twitter que l'Union européenne allait "aider l'Ukraine et les ONG à rassembler les preuves nécessaires pour des poursuites devant les cours internationales". Outre-Atlantique, Antony Blinken, le chef de la diplomatie américaine a également promis la contribution de son pays afin de "documenter" d'éventuels "crimes de guerre" pour que leurs responsables "rendent des comptes".  

La Russie dément avoir tué des civils

De son côté, la Russie n'a pas tardé à réagir à ces accusations. Le ministère russe de la Défense a assuré que ses forces n'avaient pas tué de civils à Boutcha. "Pendant la période au cours de laquelle cette localité était sous le contrôle des forces armées russes, pas un seul résident local n'a souffert d'actions violentes", a-t-il déclaré tout en affirmant que les images de cadavres dans les rues de la ville étaient "une nouvelle production du régime de Kiev" pour les médias occidentaux.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/