1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. L'Ukraine affirme que la Russie a accepté "oralement" ses propositions
1 min de lecture

L'Ukraine affirme que la Russie a accepté "oralement" ses propositions

David Arakhamia, le négociateur en chef ukrainien, a expliqué samedi soir que la Russie avait accepté toutes les propositions ukrainiennes lors des négociations qui se déroulent en Turquie, sauf la question de la Crimée.

Des pourparlers entre la Russie et l'Ukraine en Turquie le 29 mars 2022
Des pourparlers entre la Russie et l'Ukraine en Turquie le 29 mars 2022
Crédit : MURAT CETIN MUHURDAR / TURKISH PRESIDENTIAL PRESS SERVICE / AFP
Thibault Nadal & AFP

Se dirige-t-on vers une sortie de la guerre par la voie diplomatique ? C'est en tout cas qu'explique le négociateur en chef ukrainien, David Arakhamia. Il a affirmé ce samedi soir que la Russie avait accepté "oralement" les principales propositions ukrainiennes, ajoutant que Kiev attendait désormais une confirmation écrite.

"La Fédération de Russie a donné une réponse officielle à toutes les positions (ukrainiennes), à savoir qu'elle les accepte, sauf en ce qui concerne la question de la Crimée", annexée par Moscou en 2014, a assuré David Arakhamia.  Il a ajouté que s'il n'y avait "aucune confirmation officielle par écrit", la partie russe l'ayant accepté "oralement".

Le négociateur a également déclaré que si une rencontre entre les présidents ukrainien Volodymyr Zelensky et russe Vladimir Poutine devait finalement avoir lieu, celle-ci se déroulerait "très probablement" en Turquie. "Nous ne connaissons ni la date ni le lieu, mais nous pensons que le lieu sera très probablement Ankara ou Istanbul", a noté David Arakhamia

L'OTAN et la neutralité de l'Ukraine au centre des négociations

Le négociateur ukrainien a souligné que Moscou avait convenu, au cours des pourparlers, qu'un référendum sur la neutralité de l'Ukraine serait "la seule façon de sortir de cette situation".

À lire aussi

Si les Ukrainiens ne donnent pas leur accord à un tel statut, "nous reviendrons soit à un état de guerre, peut-être, soit à de nouvelles négociations".

Le Kremlin a insisté sur le fait que l'Ukraine devait renoncer à entrer dans l'Otan et opter pour la neutralité. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.