1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : dans les coulisses de l'ONU à New York
2 min de lecture

Guerre en Ukraine : dans les coulisses de l'ONU à New York

PODCAST - Lionel Gendron, correspondant de RTL aux États-Unis, nous fait découvrir avec sa consœur Carrie Nooten le siège de l'ONU à New York. L'occasion de revenir sur la place de la guerre en Ukraine dans les discussions diplomatiques.

Le siège de l'ONU à New York (illustration)
Le siège de l'ONU à New York (illustration)
Crédit : Brendan Smialowski / AFP
153. Dans les coulisses du siège de l'ONU à New York
00:20:32
Lionel Gendron

Lundi 19 septembre débute la session annuelle de l’Organisation des Nations unies (ONU) avec ce que l’on appelle la semaine de haute intensité : beaucoup de chefs d’État ou de gouvernement seront là. Cette assemblée générale a une importance particulière en raison de la guerre en Ukraine cette année.

L'occasion de se demander : cette guerre n'a-t-elle pas montré les limites de l'ONU ? "L'ONU a montré clairement ses limites parce que l'ONU a été créée en 1946 pour éviter qu'il y ait à nouveau un conflit global aussi grand", explique Carrie Nooten, journaliste accréditée à l'ONU.

Pour autant, Carrie Nooten décrit un deuxième phénomène important : "Je pense que nous, les Européens, on a voulu montrer que la Russie était très isolée. Mais en fait, à l'ONU, on s'est rendu compte qu'elle n'était pas si isolée que ça, qu'il y avait pas mal de puissances moyennes qui la soutiennent parce qu'ils n'ont pas envie d'aller que du côté occidental uniquement. Il y a beaucoup de pays pour lequel le conflit n'est pas global. Le conflit est européen, uniquement européen."

L'ONU survivra-t-il à la guerre en Ukraine ?

La journaliste rapporte ainsi les mots d'une ambassadrice. "Ce que ça a montré, c'est que l'ONU était super utile : c'était le seul endroit dans le monde ou les diplomates de deux pays qui se détestent, les États-Unis et la Russie, continuent à se parler - même s'il y avait beaucoup d'animosité". Carrie Nooten insiste : "S'il n'y avait pas cette espèce d'espace d'échange pour les diplomates, ce serait encore pire".

Le temps de la diplomatie n'est pas le même que sur les réseaux sociaux, explique Carrie Nooten. C'est pourquoi seul le temps, sensé apaiser les choses, nous dira si l'ONU survivra à l'épisode de la guerre en Ukraine.

Abonnez-vous à ce podcast

>> Une lettre d'Amérique, une série d'épisodes exceptionnels à retrouver chaque mardi. Une carte postale sonore pour nous aider à mieux comprendre cette Amérique d'aujourd'hui, à la fois si familière et parfois totalement déconcertante. Un podcast RTL Originals.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire