2 min de lecture Environnement

Greta Thunberg reçoit le prix d’"ambassadrice de conscience" d’Amnesty International

Âgée de seulement 16 ans, l’adolescente est connue dans le monde entier pour avoir lancé un combat contre le réchauffement climatique.

Greta Thunberg, activiste suédoise à l'initiative de l'organisation des manifestations pour le climat
Greta Thunberg, activiste suédoise à l'initiative de l'organisation des manifestations pour le climat Crédit : AXEL HEIMKEN / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

L’organisation de défense des droits de l’Homme Amnesty International a décerné ce vendredi 7 juin le prix d’"ambassadrice de conscience" à Greta Thunberg. La jeune suédoise  a été récompensée pour avoir été à l’initiative de marches organisées dans le monde entier pour sensibiliser les populations à l’urgence de lutter contre le dérèglement climatique.

Dans un communiqué, le secrétaire général d’Amnesty International, Kumi Naidoo, a déclaré que "chaque jeune personne participant à 'Fryday For Future' incarne ce que signifie agir sur notre conscience. Ils nous rappellent que nous sommes plus puissants que nous le pensons et que nous avons tous un rôle à jouer dans la protection des droits de l’Homme contre la catastrophe climatique". 

La jeune suédoise s’est dite "honorée" de recevoir ce prix et a insistée en dénonçant "l’injustice flagrante" du réchauffement climatique qui "affecte d’abord les populations de l’hémisphère sud alors qu’elles en sont les moins responsables".  

Une militante qui impressionne par son parcours

L'adolescente s’était fait connaître le 15 mars dernier, pour avoir lancé un appel à la grève scolaire mondiale, qui a été suivie, selon elle, par 1,5 millions d’étudiants, dans 2.083 villes de 125 pays. Une mobilisation qui continuait le lendemain lors de "la Marche du siècle" pour le climat. 

À lire aussi
Trump à Davos (Suisse) environnement
Climat : Donald Trump fustige "les prophètes de malheur" devant Greta Thunberg à Davos

Un engouement pour l’écologie qui lui vient à l’âge de 10 ans, après avoir visionné un documentaire en classe sur le plastique dans les océans. Perturbée par ses images, la jeune fille refuse de manger et de parler. Elle est diagnostiquée Asperger (forme d’autisme qui peut s’accompagner de fortes compétences intellectuelles) un an plus tard. Elle commence son action seule, le 20 août 2018 avec une simple pancarte en bois, devant le parlement suédois.

Fin mai, l’adolescente avait annoncée "vouloir prendre une année sabbatique" et pourrait se rendre à New York en septembre prochain, pour participer au Sommet mondial du Climat, organisé par le secrétaire de l’ONU, Antonio Guterres. 

Après avoir reçu le prix "d’ambassadrice de conscience" décerné par Amnesty International, plusieurs députés suédois ont proposé son nom pour le prix Nobel de la paix 2019. Un prix qui sera remis à son gagnant lors d’une cérémonie le 11 octobre 2019.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Climat Changement climatique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants