2 min de lecture Premier ministre

Finlande : qui est Sanna Marin, la plus jeune dirigeante de la planète ?

PORTRAIT - Ancienne ministre des Transports, Sanna Marin s'est forgée, à 34 ans seulement, une réputation de dirigeante à poigne qui incarne aujourd'hui la génération montante des femmes politiques finlandaises.

La Première ministre finlandaise Sanna Marin, le 10 décembre 2019
La Première ministre finlandaise Sanna Marin, le 10 décembre 2019
Thomas Pierre
Thomas Pierre Journaliste

À 34 ans, Sanna Marin est la plus jeune dirigeante au monde. La nouvelle Première ministre finlandaise a officiellement pris ses fonctions mardi 10 décembre. Cette sociale-démocrate aux valeurs libérales succède à Antti Rinne, qui a démissionné début décembre à la suite de sa gestion contestée d'une grève postale.

La trentenaire incarne cette génération montante de femmes politiques en Finlande. Pionnier de l'égalité entre les sexes, le pays nordique vient d'installer cinq femmes aux commandes des cinq formations composant la coalition au pouvoir. Toutes, sauf une, ont moins de 35 ans. Et à leur tête, Sanna Marin. 

La question de son jeune âge la nouvelle dirigeante l'a balayée dimanche d'un revers de la main après sa désignation par son parti le SDP : "Je n'ai jamais pensé à mon âge ou à mon genre, je pense aux raisons pour lesquelles je me suis engagée en politique et à ces choses grâce auxquelles nous avons gagné la confiance de l'électorat", a-t-elle déclaré. 

Une "enfant invisible" devenue dirigeante à poigne

Née le 16 novembre 1985, la troisième femme Premier ministre du pays explique que ses origines modestes ont contribué à définir son engagement politique. "Je viens d'une famille pauvre, et je n'aurais pas pu m'en sortir et avancer sans l'État-providence et le système éducatif solide que nous avons en Finlande", explique-t-elle.

À lire aussi
Le Premier ministre Jean Castex à l'Assemblée nationale, le mercredi 8 juillet 2020. premier ministre
Les infos de 6h - Assemblée nationale : le style Castex ne fait pas l'unanimité

La jeune femme a grandi dans une commune proche de Tampere, la seconde agglomération du pays, avec sa mère et la compagne de celle-ci, dans une "famille arc-en-ciel" qui lui a montré, souligne-t-elle, combien "l'égalité, la justice et les droits humains" sont importants.

Dans une interview en 2015, elle racontait qu'enfant elle se sentait "invisible", faute de pouvoir s'ouvrir aux autres de sa différence. "C'était une chose dont on ne parlait pas. Il n'a été possible de parler assez librement des familles arc-en-ciel que dans les années 2000", confiait-elle au magazine Me Naiset ("Nous les femmes").

Ministre des Transports dans le cabinet sortant, Sanna Marin s'est forgée une réputation de dirigeante à poigne, sans langue de bois, au poste de maire de Tampere, entre 2013 et 2017. 

Mère d'une fillette de deux ans

Pur produit du SDP qui s'est construit sur les luttes ouvrières pendant la révolution industrielle, cette diplômée en politiques publiques dit aimer l'ordre, que chaque chose soit à sa place tant en politique que dans sa vie privée. "C'est toujours très bien rangé à la maison", a-t-elle ainsi expliqué au quotidien Helsingin Sanomat. De la même manière, "le gouvernement a son rôle à jouer, les organisations syndicales le leur".

Mère d'une fillette de deux ans, Sanna Marin a fait savoir que sa famille avait pris ses dispositions pour lui permettre d'assumer ses fonctions. "Comme la situation est venue soudainement, j'ai été rassurée de recevoir un texto de mon mari me disant que lui et ma mère s'étaient déjà arrangés".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Premier ministre Finlande Droits des femmes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants