2 min de lecture Politique

Égalité femmes-hommes : le budget de Marlène Schiappa contredit par le Sénat

Le gouvernement répète qu'un milliard d'euros sera alloué en 2020 à l'égalité entre les femmes et les hommes. Ce serait en fait moitié moins selon le Sénat.

Édouard Philippe à côté de Marlène Schiappa lors d'une conférence de presse le 25 novembre 2019.
Édouard Philippe à côté de Marlène Schiappa lors d'une conférence de presse le 25 novembre 2019. Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Les calculs ne sont pas bons. Selon un rapport du Sénat, le budget alloué à l'égalité entre les femmes et les hommes, n'atteint pas "plus d'un milliard d'euros" comme l'assurait Édouard Philippe lundi 25 novembre lors de la restitution des mesures issues du Grenelle des violences conjugales.

"Le montant de 1,116 milliard évoqué par le ministère correspond non pas à des crédits de paiement, pouvant être consommés dans l'année, mais à des autorisations d'engagement, écrivent les sénateurs de la commissions des finances 2020. Le montant des crédits de paiement s'élève à 557,8 millions d'euros.

Concrètement : les dépenses validées (557,8 millions) s'élèvent à un montant moitié moins élevé que celui annoncé par le gouvernement (1,116 milliard), qui lui correspond aux crédits en attente d'autorisation. Des chiffres dénoncés par la sénatrice et présidente de l'Assemblée des femmes, Laurence Rossignol.

Par ailleurs, note la Chambre basse, les crédits destinés à la lutte spécifique contre les violences conjugales sont en baisse : "Ils sont en diminution entre 2019 et 2020, passant de 13,8 millions d'euros à 13,3 millions d'euros."

Un budget régulièrement dénoncé

À lire aussi
Marlène Schiappa, secrétaire d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes violence
Sortie de Macron au théâtre : "on va vers une sorte de loi de la jungle", dit Schiappa

Le 2 septembre, veille de l'ouverture du Grenelle des violences conjugales, Caroline de Haas du collectif #NousToutes dénonçait déjà le manque de moyens. Elle demandait alors 500 millions d'euros plutôt que le million du fonds Catherine annoncé par Marlène Schiappa. 

Le mois suivant, après la publication du projet de loi de finances 2020, elle s'interrogeait sur Twitter à propos du budget au rabais du secrétariat d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes. Elle faisait alors, comme le Sénat, la différence entre les crédits d'engagement et les crédits de paiement.

La militante féministe notait par ailleurs que 75% des dépenses prévues était destinées à l'international, comme pour l'aide au développement. Une autre caractéristique, soulignée par le Sénat dans son rapport : "l'augmentation du budget consacré à l'égalité entre 2019 et 2020 s'explique principalement par le triplement des fonds alloués aux programmes de diplomatie culturelle et d'influence, de solidarité à l'égard des pays en développement et d'aide économique et financière au développement".

Le manque d'argent pour mener les politiques efficaces de lutte contre les violences sexuelles et sexistes est le principal point noir du Grenelle, insistent les associations. Celles-ci restent dubitatives, malgré les annonces du gouvernement lundi dernier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Droits des femmes Violences conjugales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants