1 min de lecture Arabie Saoudite

Arabie saoudite : plus besoin d'entrée séparée pour les femmes au restaurant

Le royaume wahhabite d'Arabie saoudite a annoncé dimanche 8 décembre qu'il autorisait les cafés et restaurants à ne pas aménager une entrée séparée pour les femmes.

Une Saoudienne conduit une voiture à Djeddah (Arabie Saoudite) en septembre 2017 (illustration)
Une Saoudienne conduit une voiture à Djeddah (Arabie Saoudite) en septembre 2017 (illustration) Crédit : Reem BAESHEN / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

C'est une mesure qui fait figure de révolution dans un pays aussi ultraconservateur que le royaume wahhabite. Désormais, les cafés et restaurants d'Arabie saoudite ne seront plus obligés de prévoir une entrée séparée entre les hommes d'un côté, et les femmes et familles de l'autre. C'est ce qu'ont annoncé les autorités saoudiennes, confirmant ainsi que le pays se lance dans un programme de réformes économiques et sociales.

Le ministère des Municipalités et des Affaires rurales a annoncé dimanche 8 décembre sur Twitter la suppression de plusieurs obligations pour les restaurants, dont celle d'avoir "une entrée pour les célibataires et une entrée séparée pour les familles".

Il n'est pas clair dans l'immédiat si la levée de l'obligation concerne aussi l'intérieur des établissements, où il est fréquent d'avoir une salle pour les hommes seuls et une autre pour les familles, même si ces dernières années certains restaurateurs ont profité d'une relative libéralisation pour créer des salles mixtes.

Ouverture de nouveaux droits pour les femmes

Depuis plusieurs années et l'arrivée sur le trône de Mohammed ben Salmane, l'Arabie saoudite a mis en place des assouplissements de ses règles sociales, notamment celles qui touchent les femmes. Ces dernières sont désormais autorisées à passer le permis de conduire, et à demander un passeport sans passer par l'autorisation d'un tuteur masculin

À lire aussi
Les pèlerins musulmans à la Grande mosquée dans la ville de La Mecque le 29 août 2017, à la veille du pèlerinage annuel du Hajj. religions
Islam : qu’est-ce que le hajj, qui commence mercredi ?

Il y a encore trois ans, la police religieuse contrôlait sévèrement les hommes et femmes, les chassant hors des centres commerciaux pour aller prier et réprimandant quiconque se mélangeait au sexe opposé.

En parallèle des réformes, le gouvernement a toutefois accentué la répression contre les dissidents et militantes féministes, dont une douzaine sont encore emprisonnées voire, pour certaines, soumises à la torture selon leurs familles et des organisations de défense des droits humains.

La rédaction vous recommande

O

Lire la suite
Arabie Saoudite Droits des femmes Moyen-orient
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants