1 min de lecture Arrestation

Fariba Adelkhah détenue en Iran : "Le gouvernement fait son travail", estime Roland Marchal

INVITÉ RTL - Roland Marchal, le compagnon de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah, arrêtée en Iran il y a un an jour pour, a souligné qu'"elle se bat pour des libertés et son statut".

Yves Calvi_ 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Fariba Adelkhah détenue en Iran : "Le gouvernement fait son travail", estime Roland Marchal Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Quentin Marchal

Cela fait un an, jour pour jour, le 5 juin 2019, que la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah, a été arrêtée en Iran. Lui-même détenu dans ce pays pendant neuf mois et demi et libéré le vendredi 20 mars, son compagnon Roland Marchal raconte sur RTL son calvaire : "Je devais passer six jours en Iran et faire du tourisme et j'ai été accusé de travailler secrètement sur l'Iran en étant vu comme un espion pour les Français et les Américains".

Selon lui, les autorités iraniennes "cherchaient à arrêter des universitaires" pour deux raisons, "à cause des sanctions américaines et la peur de voir des gens s'exprimer librement" d'une part mais aussi parce que depuis l'arrivée de Donald Trump au pouvoir en 2016, "des universitaires iraniens ont aussi été arrêtés sous prétexte qu'ils avaient essayé de déjouer ces sanctions".

Alors que sa compagne Fariba Adelkhah vient d'être condamnée à 5 ans de prison pour collusion en vue d'intenter à la sûreté nationale, Roland Marchal fait savoir qu'"elle se bat pour des libertés et son statut et avec sa double nationalité, elle veut ses droits constitutionnels à la fois en France et en Iran". Il ajoute qu'"il y a des moments où ça va et d'autres où c'est beaucoup plus difficile" pour elle.
Roland Marchal estime que "le gouvernement français fait son travail" pour obtenir sa libération, en reconnaissant que "la situation est très compliquée". "Nous espérons que le processus judiciaire en Iran ne sera pas complètement arbitraire comme il l'a été jusqu'à présent" ajoute-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Arrestation Iran Chercheurs
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants