1 min de lecture États-Unis

États-Unis : une nouvelle ingérence russe dans l'élection présidentielle ?

L'État américain a sanctionné un citoyen ukrainien, identifié comme "agent russe" et qui aurait cherché à "influencer les électeurs américains". Dans le même temps, Microsoft dit avoir identifié des cyberattaques en provenance de Russie.

Le président russe, Vladimir Poutine, avec son homologue américain lors d'un sommet au Vietnam, en 2017.
Le président russe, Vladimir Poutine, avec son homologue américain lors d'un sommet au Vietnam, en 2017. Crédit : JORGE SILVA / POOL / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

Assistera-t-on à une nouvelle ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine ? En 2016, le Kremlin avait, selon les renseignements américains, cherché à faire basculer le résultat du scrutin en faveur de Donald Trump. Plusieurs éléments mènent à penser que l'histoire se répète.

Le jeudi 10 septembre, le département du Trésor américain a annoncé des sanctions à l'encontre d'Andreï Derkach. Ce membre du parlement ukrainien serait un "agent russe actif depuis plus de dix ans", détaille le communiqué, qui aurait cherché à "discréditer" Joe Biden, le rival de Donald Trump. 

"La Russie utilise des outils variés pour semer la discorde entre partis politiques et créer des divisions internes pour influencer les électeurs", est-il expliqué, "les États-Unis utiliseront les outils à sa disposition pour contrer la désinformation russe et assurer l'intégrité du système électoral".

De son côté, Moscou, par l'intermédiaire de la porte-parole de sa diplomatie Maria Zakharova, dénonce des accusations "gratuites", et affirme que les États-Unis veulent "aggraver davantage" les tensions avec la Russie.

Cyberattaques russes et chinoises

À lire aussi
Melania Trump le 27 octobre 2020 en Peensylvanie Présidentielle américaine
Présidentielle américaine : Melania Trump à la rescousse de son mari en Pennsylvanie

Le même jour, une autre déclaration, de la part de l'entreprise Microsoft, pointait aussi vers une tentative d’interférence russe. Le géant de l'informatique dit avoir détecté, ces dernières semaines, des cyberattaques en provenance de Russie, mais aussi de Chine, qui visaient des personnes et des organisations impliquées dans la préparation de l'élection du 3 novembre 2020. 
Plusieurs acteurs du numérique tentent, à l'approche du scrutin, d'éviter toute potentielle ingérence électorale par l'intermédiaire de leur plateforme. En ce sens, Twitter a annoncé qu'elle supprimerait tout contenu qui chercherait à nuire au bon déroulé de l'élection.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Russie Présidentielle américaine
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants