2 min de lecture Coronavirus États-Unis

Coronavirus : un Thanksgiving chargé en symboles en pleine pandémie

Les Américains ont fêté Thanksgiving alors qu'une nouvelle vague épidémique frappe le pays avec plus de 13 millions de cas et 260.000 morts.

Un air d'Amérique Un Air d'Amérique Lionel Gendron iTunes RSS
>
Coronavirus : un Thanksgiving chargé en symboles en pleine pandémie Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Lionel Gendron édité par Louis Chahuneau

Hier, c’était Thanksgiving aux États-Unis. Cette année, la fête avait un goût amer : plus de 263.000 morts dues au coronavirus. 13 millions de personnes ont été infectées. Les Américains ont vécu cette journée comme une pause.

Par exemple, en ce moment sur CNN alors que Donald Trump vient de dire pour la première fois qu’il quitterait la Maison Blanche, que les chiffres de l’épidémie explosent, la chaîne d’information diffuse des rétrospectives des années 80 et 90. C’est une fête joyeuse et c’est pour ça qu’elle était si étrange cette année.


Il y a eu des dindes sur la table, des matches de football à la télévision l’après-midi, des discussions, des remerciements. Mais tout ça sous fond d’alerte. Les autorités sanitaires ont demandé de ne pas organiser de grands rassemblements. Car ont-elles prévenu : ces fêtes de Thanksgiving pourraient devenir un gigantesque cluster, et les Américains pourraient le regretter ces prochaines semaines.

Une chaise vide autour de la table en hommage aux morts

Symboliquement, de nombreuses familles ont laissé une chaise vide autour de la table, en hommage à l’un des leurs mort du Covid-19. La veille, Joe Biden avait fait un discours émouvant en disant qu’il savait ce que c’était que d’avoir le souffle coupé quand il y a des chaises vides à Thanksgiving. Il faisait allusion à sa première femme et à sa fille de 17 mois, toutes les deux tuées dans un accident de voiture.

À lire aussi
Le président élu Joe Biden prononce une allocution sur la pandémie de coronavirus au Queen Theatre, le 29 décembre 2020 à Wilmington, Delaware. Coronavirus États-Unis
Coronavirus : Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars


Plus joyeux, le New York Times a demandé à ses ses lecteurs comment ils définiraient Thanksgiving en 6 mots. Voici six exemples : l'œil qui plisse au-dessus du masque, la chorale qui se réunit toujours sur zoom, les économies de rouge à lèvres, les amis qui donnent le mot de passe Netflix.

Des responsables politiques pas toujours sérieux

Pour autant, certains responsables politiques ont donné un mauvais exemple. On a souvent dit que les Républicains avaient été plus négligents, mais là ce sont deux députés démocrates qui illustrent le parfait mauvais exemple.

Le gouverneur démocrate de Californie, Gavin Newsom qui presse les Californiens de faire attention, et qui a pris la semaine dernière de nouvelles mesures de confinement. Et pendant ce temps, des photos ont été prises de lui à une fête d’anniversaire dans un restaurant, où pratiquement personne ne portait de masque.

Encore pire, le maire de Denver qui a insisté pour que ses concitoyens restent chez eux, qu’ils fassent des diners virtuels. Il a tweeté : “Évitez les voyages. Faites passer les pommes de terre, pas le virus”. Une heure plus tard il était vu dans un avion en direction du Mississippi pour rejoindre sa famille. Il s’est excusé et a dit qu’il avait agi avec son cœur et pas avec sa tête.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus États-Unis Thanksgiving États-Unis
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants