1 min de lecture États-Unis

Thanksgiving : que célèbrent les Américains ce jeudi 26 novembre ?

ÉCLAIRAGE - Tradition nationale depuis George Washington, Thanksgiving se déroule le quatrième jeudi de novembre aux États-Unis. Fête familiale par excellence outre-Atlantique, les spécialistes craignent à cette occasion un nouveau pic d'infection au Covid-19.

Donald Trump graciant la traditionnelle dinde de Thanksgiving le 26 novembre 2020
Donald Trump graciant la traditionnelle dinde de Thanksgiving le 26 novembre 2020 Crédit : SAUL LOEB / AFP
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre Journaliste

Dinde, famille et amis sont les ingrédients indispensables pour un Thanksgiving réussi aux États-Unis. Sauf que cette année, crise sanitaire oblige, la tablée traditionnellement bien garnie pourrait se révéler moins festive qu'à l'accoutumée. 

Avec 50 millions d'Américains censés se déplacer pour se réunir, les autorités craignent un nouveau pic d'infection au Covid-19. Si bien que certains se posent la question : faut-il sacrifier Thanksgiving ? En optant, par exemple, pour une visioconférence familiale. 

Rassemblement virtuel ou bien réel, une chose est sûre, cette fête nationale, célébrée lors du dernier jeudi de novembre (ce 26 novembre) signifie "gratitude" ou "remerciement". Car avant qu'elle ne devienne une bamboche de viande et de pommes de terre écrasées, Thanksgiving était une fête plutôt religieuse à base de prières et de jeûnes. 

Une fête pour dire "merci"

En 1620, quand les colons britanniques débarquent du Mayflower à Plymouth (Massachusetts), et alors que beaucoup d'entre eux sont morts en mer (du scorbut), ils veulent se montrer reconnaissants auprès de Dieu de leur survie. Mais aussi auprès des autochtones amérindiens. 

À lire aussi
politique
Donald Trump quitte la Maison Blanche en étant au plus bas dans les sondages

Deux d'entre eux sont venus leur apporter des vivres, dont des dindes sauvages, et leur ont appris à subvenir à leurs besoins en cultivant du maïs, en pêchant et en chassant. L'année suivante, pour célébrer leur première récolte, les colons invitent les Amérindiens à partager leur repas. Trois jours "d'action de grâce" sont organisés, ce qui se traduit littéralement par "Thanksgiving".

Siècle après siècle, cette tradition prend de l'ampleur un peu partout dans le pays. D'abord en 1671, à Charlestown, pour le premier Thanksgiving décrété par une administration publique. Puis, en 1789, George Washington transforme officiellement cette célébration en fête nationale. La date du quatrième jeudi du mois sera décrétée par Abraham Lincoln en 1863. Elle deviendra un jour férié aux États-Unis en 1941, sous Franklin Roosevelt. Thanksgiving est donc déjà à elle-seule une Histoire de l'Amérique...

>
67. Coronavirus : faut-il sacrifier Thanksgiving ? Crédit Image : RTL Originals | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Thanksgiving Amérique du Nord
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants