2 min de lecture International

États-Unis : qui est Avril Haines, la directrice du renseignement américain ?

PORTRAIT - À 51 ans, Avril Haines est devenue la première femme à occuper le prestigieux poste de directrice du renseignement national américain.

Un air d'Amérique Un Air d'Amérique Lionel Gendron iTunes RSS
>
États-Unis : qui est Avril Haines, la directrice du renseignement américain ? Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Lionel Gendron édité par Quentin Marchal

Elle est vraisemblablement la femme la plus puissante des États-Unis avec Kamala Harris. Sous la présidence de Joe Biden, Avril Haines va diriger tout le renseignement américain et, preuve que son poste est éminemment stratégique, elle a été le premier membre du gouvernement confirmé par le Sénat.

À 51 ans, Avril Haines devient la première femme à occuper ce poste qui constitue à chapeauter la CIA, la NSA et 15 autres agences de renseignement américaines. Cette structure n’est pas non plus très ancienne puisqu'elle a été créée en 2004, après
les changements nécessités par les attentats du 11 septembre 2001.

Avril Haines connaît bien les contours de son poste car, sous Barack Obama, elle avait été conseillère adjointe pour les affaires de sécurité nationale. Son rôle va être de rassurer et donner confiance à une communauté du renseignement un peu déboussolée après la présidence de Donald Trump

Le président américain avait tendance à renvoyer ses services de renseignement dans les cordes si leurs rapports ou leurs avis ne lui plaisaient pas. Son premier directeur du renseignement avait d’ailleurs claqué la porte en 2019.

L'enquête sur les émeutes au Capitole en ligne de mire

À lire aussi
affaire Khashoggi
Affaire Khashoggi : Washington accuse le prince héritier saoudien d'avoir "validé" l'assassinat

Restaurer la confiance entre les services de renseignement et la présidence sera donc l'un de ses principaux enjeux mais pas le seul. D’un point de vue stratégique, Avril Haines va se pencher sur les récentes émeutes au Capitole, mercredi 6 janvier.

Concrètement, elle va coopérer avec les enquêteurs pour savoir si les assaillants n’ont
pas été influencés par un pays étranger. Lors de son audition, un sénateur a clairement posé la question sur la Russie. Avril Haynes a répondu que ça pouvait ressembler aux méthodes russes. On sait par exemple qu’une jeune femme est soupçonné d’avoir voulu vendre un ordinateur de Nancy Pelosi à la Russie. 

Concernant la Chine, elle devrait rester dans la ligne de l’administration Trump, avec une ligne assez dur et offensive. Le bras de fer diplomatique et économique avec Pékin va sans doute continuer et être plus que jamais d'actualité sous la présidence Biden. Avril Haines a également promis de rendre publique un rapport sur l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, que le gouvernement de Donald Trump a refusé de diffuser. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Joe Biden NSA
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants