2 min de lecture Renseignement

États-Unis : le "coup du siècle" de la CIA en matière d'espionnage révélé

Une enquête du "Washington Post" révèle que la CIA a espionné des centaines de milliers de conversations cryptées entre pays pendant plus de 50 ans en rachetant une société suisse d’équipements de cryptage.

Micro générique Switch 245x300 Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
États-Unis : le "coup du siècle" de la CIA en matière d'espionnage révélé Crédit Image : SAUL LOEB / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Quentin Marchal

C'était sans doute l'un des secrets les mieux gardés de la Guerre Froide. La CIA s'est vantée d'un véritable triomphe en matière d'espionnage après les révélations publiées par le Washington Post et une télévision allemande qui concernent une société suisse, Crypto. Après la Seconde Guerre mondiale, elle aurait vendu pendant des décennies du matériel très sophistiqué de cryptage à 120 pays dont l'Iran, l'Inde, le Pakistan et d'autres d'Afrique et d'Amérique latine. 

Concrètement, cette société vendait des technologies aux États et aux agences gouvernementales pour crypter les messages et documents secrets, pour les communications entre ces gouvernements et leurs espions, leurs diplomates et leur hiérarchie militaire. La principale révélation de cette affaire est en réalité que cette société a appartenu secrètement, pendant des décennies, à la CIA et aux services secrets allemands.

Un rapport de l'agence de renseignements américaine, que mentionne le Washington Post, estime que cela s'avère être "le coup du siècle" en matière d'espionnage. On découvre notamment que la CIA pouvait écouter des conversations cryptées entre les Mollah, pendant la révolution islamique en 1979 en pleine Guerre Froide. Toutefois, il est précisé que la Chine et la Russie n'ont jamais acheté ce système de cryptage.

Des informations transmises à ses pays alliés

En revanche, la CIA a pu avoir accès à des informations et conversations entre des services soviétiques et chinois et d’autres pays, qui eux utilisaient le système de cryptage suisse. Un autre exemple de ces révélations montre qu'en 1982, pendant la guerre des Malouines, entre l’Argentine et le Royaume Uni, l'agence américaine avait accès aux communications militaires argentines. On peut imaginer que les Américains ont pu transmettre ces informations de grande valeur à leurs alliés britanniques. 

À lire aussi
Le siège de la CIA à Langley aux États-Unis. renseignement
États-Unis : la CIA recrute et cible des jeunes issues de minorités

Selon le rapport, une partie de ces informations collectées pendant des décennies a pu être lue par 5 ou 6 pays, alliés des États-Unis et de l’Allemagne. Ce n’est toutefois pas certain que la France ait eu accès à ces informations car on apprend dans les années 1960 que la France et l’Allemagne ont tenté de mettre la main sur cette société qui travaillait avec la CIA. Finalement les Américains ont accepté de s’associer avec les Allemands, à une condition, que les Français soient mis à l’écart. 

Les Américains ne sont sortis de ce système qu'en 2018 tandis que les Allemands l’avaient déjà abandonné au début des années 1990, après la chute du mur. Cette enquête révèle aussi les tensions entre Américains et Allemands sur l’étendue de cette surveillance puisque ces derniers trouvaient que les Américains allaient trop loin, jusqu’à surveiller leurs propres alliés

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Renseignement Espionnage américain Espionnage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants