1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : pourquoi la population n'a augmenté que de 7,4% en dix ans ?
3 min de lecture

États-Unis : pourquoi la population n'a augmenté que de 7,4% en dix ans ?

Les Américains quittent le Nord et le Midwest pour partir s'installer sur la Sun Belt, qui comprend le sud et l'ouest du pays.

Un drapeau américain (Illustration)
Un drapeau américain (Illustration)
Crédit : AFP / Archives, MANDEL NGAN
États-Unis : pourquoi la population n'a augmenté que de 7,4% en dix ans ?
03:57
Carrie Nooten - édité par Marie Gingault

Cette semaine, le bureau de recensement des États-Unis a publié les premiers résultats de l'étude décennale, qui a été menée l'an passé sur toute la population américaine. Ce qu'on remarque immédiatement, c'est que la hausse de la population américaine a ralenti. 

En effet, ces dix dernières années, la population n'a augmenté que de 7,4%, c'est à peine plus que le taux le plus bas jamais enregistré de 7,3% entre 1930 et 1940, or à ce moment-là on était en pleine grande dépression. C'est une composante importante du dynamisme des États-Unis. Depuis 1790, la date à laquelle le recensement a commencé, la population a augmenté plus que ça à chaque décennie. 

Pour expliquer le ralentissement de cette population, on peut regarder la première partie de la décennie : ce sont les suites de la crise de 2008, avec un taux de natalité inférieur et puis le fait que de nombreux Mexicains ont choisi de rentrer dans leur pays. De plus, quand Donald Trump est arrivé au pouvoir en 2017, il a nettement réduit l'immigration légale et il a tout fait pour stopper l'immigration illégale, et ce sont ces coups d'arrêt qui ont eu une incidence directe sur le recensement. 

Les Américains attirés par la Sun Belt

En outre, des mouvements de populations se sont confirmés, ce qui signifie que les Américains déménagent, ils quittent le Nord, ils quittent le Midwest et ils vont vers le Sud et l'Ouest du pays, sur ce qu'on appelle la Sun Belt. En effet, les Américains sont attirés par cette ceinture du soleil, et cette tendance, qui s'était amorcée un peu avant 2010 a peut-être aussi été renforcée par la pandémie

À lire aussi

Les habitants ont quitté les grandes villes pour s'installer à la campagne et le plus possible dans le Sud : il y a des conditions fiscales avantageuses offertes par le Texas ou la Floride, qui ont pu jouer un rôle, les attirer. De plus, l'Utah, l'Idaho, le Texas, le Dakota du Nord sont les quatre États qui ont gagné le plus d'habitants, alors que New York, la Pennsylvanie, le Michigan ou l'Ohio en ont perdu. 

Ce qui est compliqué, comme l'explique le chef du bureau du recensement, c'est que ces comptages ont été effectués en pleine pandémie, quand certains n'étaient partis de leur résidence principale que temporairement, parce que les villes entraient en confinement et qu'il y avait de nombreuses mises au chômage. On attend par exemple un retour des salariés à New York dès le 1er juillet prochain, lorsque la ville rouvrira la totalité des restaurants, bars et théâtres. 

Des conséquences politiques non négligeables

Du coup, ces mouvements de populations vont peut-être de nouveau changer, alors que les budgets qui sont alloués en fonction du recensement, seront distribués là où ont été comptés les habitants l'an dernier. Il y aura également des conséquences politiques à ce recensement : le nombre de représentants au Congrès américain pour chaque État est déterminé à partir du nombre d'habitants et c'est un nombre qui est réajusté tous les dix ans.

Ainsi, l'État de New York, la Californie, la Pennsylvanie, vont perdre chacun un représentant au Congrès, mais la conséquence est encore plus importante que ça puisque ces États vont aussi perdre des grands électeurs, ceux qui déterminent directement le résultat de l'élection présidentielle. Là où c'est intéressant, c'est que si le Sud et l'Ouest sont devenus les vrais centres politiques, les décideurs, ce n'est plus aussi simple qu'il y a quelques temps. 

Avant c'était des sièges garantis pour les Républicains, mais avec ces mouvements de population, cela pourra tout à fait basculer à l'avantage des Démocrates et cela nous laisse donc un bon suspens pour les prochaines élections. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/