1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : pourquoi Joe Biden est actuellement en difficulté
2 min de lecture

États-Unis : pourquoi Joe Biden est actuellement en difficulté

ÉCLAIRAGE - Le président démocrate vient péniblement de célébrer les 70% d'Américains primo-vaccinés. Un objectif qu'il s'était pourtant fixé il y a un mois.

Joe Biden, le 29 juillet 2021
Joe Biden, le 29 juillet 2021
Crédit : SAUL LOEB / AFP
Thomas Pierre

Joe Biden connaît sans doute ses pires moments depuis son entrée à la Maison Blanche. La reprise de l'épidémie, due au variant Delta, n'y est certes pas pour rien, et nombre de difficultés supplémentaires compliquent désormais également sa gestion de la crise sanitaire aux États-Unis.

Sur le front de la lutte contre la Covid-19, le président démocrate vient péniblement de célébrer les 70% d'Américains primo-vaccinés. Un objectif qu'il s'était pourtant fixé il y a tout juste un mois. Et sa popularité s'en ressent, en s'effritant. Tout en restant supérieure à 50%, certains sondages lui donnent jusqu'à 10 points de moins qu'au mois de juin dernier.

Dans une nouvelle tentative pour reprendre la main et inciter ses compatriotes à se rendre dans les centres de vaccinations, Joe Biden a martelé mercredi que le pays faisait "face à une pandémie des non-vaccinés". "Les experts nous disent que nous allons voir ces cas grimper les semaines prochaines, une tragédie largement évitable", a-t-il déploré.

Car si les chiffres de la vaccination patinent, le nombre de nouveaux cas, lui, explose. Les États-Unis comptent désormais en moyenne plus de 85.000 cas quotidiens de Covid-19 contre 23.000 il y a à peine trois semaines. En cela, les nouvelles recommandations des autorités sanitaires, conseillant désormais aux Américains même vaccinés de remettre leur masque à l'intérieur, là où le virus circule le plus, ne plaide pas en faveur d'une fin de crise. 

Affaibli par le scandale Cuomo

À lire aussi

Mais à la lutte contre la pandémie s'ajoute aussi désormais la dimension politique. Sous pression de l'aile gauche de son parti, les autorités sanitaires américaines ont décrété mardi un nouveau moratoire sur les expulsions de locataires jusqu'en octobre, en s'appuyant sur les risques pour la santé publique en pleine pandémie.

Un précédent moratoire mis en place en septembre 2020 par les CDC avait expiré le 31 juillet. La colère contre le président, accusé de ne pas avoir trouvé de solution à temps, grondait depuis des jours au sein du parti, et vient aujourd'hui affaiblir sa position dans son camp. Surtout que les démocrates doivent également supporter le scandale Cuomo.

Très actif sur le front sanitaire depuis le début de la crise, le gouverneur démocrate de l'État de New York représente un allié de poids pour Joe Biden. Accablé mardi 3 août par les conclusions d'une enquête l'accusant d'avoir harcelé sexuellement une dizaine de femmes, ce qu'il conteste, Andrew Cuomo voit les appels à la démission se multiplier dans son camp, jusqu'au président américain lui-même, considéré comme un ami. De plus en plus isolé, l'état de grâce semble bel et bien terminé pour Joe Biden. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/