1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus : pourquoi la vaccination ralentit aux États-Unis ?
2 min de lecture

Coronavirus : pourquoi la vaccination ralentit aux États-Unis ?

ÉCLAIRAGE - Les États-Unis sont encore en-deçà de l'objectif de vaccination de 70% de la population voulu par Joe Biden.

Illustration vaccination à New York
Illustration vaccination à New York
Crédit : Kena Betancur / AFP
Coronavirus aux États-Unis : pourquoi la vaccination est-elle aussi basse ?
00:55
Carrie Nooten

Après un démarrage plus lent, l'Union européenne dépasse désormais les États-Unis pour le taux de population ayant reçu au moins une dose de vaccin contre la Covid-19. En Louisiane, le plus mauvais élève des Etats-Unis, seuls 36% des résidents sont vaccinés.  

Certains commencent à dire que Joe Biden a même perdu son pari. Le président américain avait imaginé 70% de la population vaccinée pour la fête nationale du 4 juillet. Des "carottes" avaient même été consenties pour les "vaccinés uniquement" sur le papier, mais finalement, c’est tout le monde qui a baissé le masque, et ça n’a absolument pas poussé plus d’Américains à s’immuniser contre la Covid-19. 

Alors le taux de vaccination est en forte baisse : moins d’un million de vaccins sont maintenant prodigués chaque jour. Cela n’a pas suffi de voir les dirigeants, les stars, les influenceurs tendre leurs bras. Les jeunes aussi se sont sentis moins concernés puisqu’ils ont une meilleure immunité naturelle.

Et puis il a les amoureux de la liberté, à l’américaine, ceux qui ne supportent pas qu’on leur donne l’ordre de se faire piquer. Eux généralement se font convaincre seulement s’ils sont touchés de plus près par la pandémie. Enfin, et surtout, les médecins déplorent largement la désinformation qui circule sur les réseaux sociaux, et qui rappelez-vous, a même fait sortir Joe Biden de ses gonds vendredi dernier.

Les frontières américaines toujours fermées

À lire aussi

Actuellement, les frontières américaines sont toujours fermées aux touristes. Pas de réciprocité alors que l’Union européenne accepte désormais les Américains vaccinés et non vaccinés à fouler son sol. 

"Ces mesures prévoient cependant un certain nombre d’exceptions, selon le statut des voyageurs concernés, en particulier pour les ressortissants de nationalité américaine et pour les résidents permanents aux États-Unis détenteurs d’une carte verte", explique le Consulat américain sur son site. 

Un sort qui n'est pas réservé aux Européens. Le Mexique et les Etats-Unis ont annoncé continuer de limiter le passage à leur frontière commune jusqu'au 21 août. Et même si le Canada prévoit lui une réouverture de sa frontière avec son voisin américain le 9 août prochain, Washington ne s'est toujours pas engagé à une réouverture réciproque. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/