1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : la vaccination des enfants en baisse à cause de la pandémie
2 min de lecture

États-Unis : la vaccination des enfants en baisse à cause de la pandémie

VU DANS LA PRESSE - Les autorités sanitaires américaines s'inquiètent d'un éventuel risque d'épidémie lié au retard de vaccination des enfants.

Un enfant se fait vacciner aux Etats-Unis (illustration)
Un enfant se fait vacciner aux Etats-Unis (illustration)
Crédit : DAVID RYDER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Coline Daclin
Journaliste

En pleine campagne de vaccination contre la Covid-19, les injections d'autres vaccins chez les enfants américains ont baissé. Le Centre de prévention et de contrôle des maladies (CDC), principale agence de santé du pays, s'en est inquiétée dans un rapport publié jeudi 10 juin, et rapporté par le Washington Post.

En observant les données de vaccination du début de la pandémie, de mars à mai 2020, le CDC a "une baisse substantielle du nombre de doses de vaccins administrés" par rapport à la même période en 2018 et 2019. "Bien que les doses administrées aient augmenté entre juin et septembre 2020, cette augmentation n'a pas été suffisante pour rattraper la couverture vaccinale", explique le CDC dans son communiqué. 

L'agence de santé parle d'une "menace sérieuse pour la santé publique", puisqu'un retard dans la vaccination pourrait mener à des épidémies de rougeole ou de coqueluche. En conséquence, elle recommande que les rappels de vaccination des enfants se fassent en même temps que leur vaccination contre le coronavirus.

En France, la vaccination plutôt en hausse en 2020

En mai 2021, Santé publique France a également publié un rapport sur la vaccination des Français sur l'année 2020. L'enquête, menée du 8 janvier au 16 mars 2020, puis du 4 juin au 28 juillet, permet de voir les éventuels effets du premier confinement sur la vaccination. Elle observe globalement sur l'année une augmentation de la vaccination des nourrissons, des enfants et des adolescents (+6,4 points pour la couverture du vaccin contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, et l'hépatite B par exemple).

À lire aussi

En 2020, l'adhésion de la population à la vaccination a augmenté : de 73,9% en 2019, elle est passée à 80%. Entre la période pré et post confinement, on observe néanmoins une légère baisse de cette donnée. La baisse reste "non significative" selon Santé publique France

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/