1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : l'accusatrice de Joe Biden lui demande de retirer sa candidature
2 min de lecture

États-Unis : l'accusatrice de Joe Biden lui demande de retirer sa candidature

Tara Reade, qui accuse le candidat démocrate à la Maison blanche d'agression sexuelle, a donné sa première interview à une vedette de la télévision américaine.

Joe Biden, le 11 février 2020 dans le New Hampshire
Joe Biden, le 11 février 2020 dans le New Hampshire
Crédit : Sean Rayford / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
États-Unis : l'accusatrice de Joe Biden lui demande de retirer sa candidature
02:40
États-Unis : l'accusatrice de Joe Biden lui demande de retirer sa candidature
02:40
Philippe Corbé

Du nouveau dans l’affaire d’accusation d’agression sexuelle contre Joe Biden. Tara Reade est l'ancienne collaboratrice, en 1993, qui l’accuse de lui avoir mis la main sous la jupe pour la pénétrer avec ses doigts.

À l’époque et dans les années qui ont suivi, elle avait raconté s’être sentie inconfortable quand elle travaillait pour Joe Biden, et d’ailleurs elle avait finalement démissionné mais n’a jamais déposé plainte ou signalé une agression sexuelle. 

Elle vient donc d’accorder sa première interview à une vedette de la télévision américaine, Megyn Kelly. Si vous avez vu le film Scandale qui était nommé cette année aux Oscars, c’était le personnage principal joué par Charlize Theron, ancienne grande vedette de FOX News où elle avait fait tomber le puissant patron de la chaîne en l’accusant de harcèlement sexuel. 

Elle est ensuite partie sur NBC où elle a consacré une bonne partie de ses émissions à ces questions d’agressions sexuelles, au moment de l’affaire #MeToo, au moment où sa propre chaîne était traversée par des scandales. Elle a ensuite été limogée pour d’autres raisons. 
Bref, Tara Reade n’a pas choisi par hasard qui allait l’interroger, et c’est un événement.

Tara Reade prête à passer au détecteur de mensonges

À lire aussi

Elle dit que l’ancien vice président devrait retirer sa candidature, même si elle prédit qu’il ne le fera. Elle ajoute qu’il ne devrait pas faire campagne sur son "caractère", et elle touche là un point sensible, car le principal argument de Joe Biden, c’est qu’il n’est pas Trump, qu’il est une personne plus respectable que le président Trump. Il répète sans cesse que c’est un combat pour l’âme de la nation américaine. 

Cartes Donald Trump a été accusé par plus d’une vingtaine de femmes d’agressions sexuelles. Mais Biden peut-il se targuer d’être le candidat moral s’il est lui aussi accusé d’agression sexuelle ? Tara Reade se dite prête à passer au détecteur de mensonges si Joe Biden fait de même. L’ancien vice-président a nié catégoriquement les faits.

Quelles conséquences sur la présidentielle ?

Tout cela n'aide pas le candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine. Pour l’instant selon les sondages, il distance Donald Trump dans le vote des femmes, tandis que le président lui est en tête chez les hommes. 

C’est gênant pour lui parce que cela l’empêche de parler d’autre chose, ou d’être audible sur autre chose, alors qu’il est confiné dans sa maison du Delaware. C’est gênant parce que les femmes démocrates qui le soutiennent sont accusées d’être hypocrites, pourquoi répéter depuis l’affaire Weinstein qu’il faut croire la parole des femmes… et ne pas croire celle-là.

Et puis pour le camp Trump c’est du pain bénit, pour détourner l’attention des polémiques sur la gestion du coronavirus. Dernière chose, et ce n’est pas une bonne nouvelle pour Joe Biden.Tara Reade a choisi comme avocat Douglas Wigdor, qui a été l’avocat de Nafissatou Dialo dans l’affaire DSK et de plusieurs accusatrice d’Harvey Weinstein. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/