2 min de lecture États-Unis

Présidentielle américaine : Hillary Clinton fustigée pour son soutien à Joe Biden

Le chef de campagne de Donald Trump a dénoncé le concentré d'"establishment" incarné par l'union de Joe Biden et Hillary Clinton. Les critiques ciblent aussi les accusations d'agression sexuelle pesant sur le candidat démocrate.

Hillary Clinton et Joe Biden en 2016.
Hillary Clinton et Joe Biden en 2016. Crédit : Brendan Smialowski / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Le soutien d'Hillary Clinton à Joe Biden pour la présidentielle américaine suscite de vives critiques outre-Atlantique. Pour rappel, la candidate a annoncé soutenir le candidat ce mardi 28 avril. "Je veux ajouter ma voix à tous ceux qui vous soutiennent pour devenir notre président", a déclaré à Joe Biden l'ancienne secrétaire d'État, qui avait perdu la présidentielle contre Donald Trump en 2016. 

Les accusations d'agression sexuelle pesant sur Joe Biden sont la raison majeure des critiques. Katie Pavlich, journaliste contribuant notamment au média pro-Trump Fox News, a notamment écrit sur Twitter "qu'Hillary Clinton soutenait Joe Biden, suivant son comportement de longue date de soutien des agresseurs sexuels tant qu'ils sont 1) Démocrates et b) qu'ils l'aident à rester pertinente". 

"Tout comme elle a déjà aidé son mari à esquiver les accusations d’agression sexuelle, elle va maintenant être un bouclier pour Biden. Très convenable. Comment cela peut-être la vraie vie ?", s'insurge également la journaliste Rania Khalek. Pour le président de l'association "Last Hope USA", "ce n’est pas une surprise de voir Hillary Clinton soutenir Joe Biden car il ne semble pas y avoir de prédateur sexuel qu’elle n’aime pas. "Harvey Weinstein. Jeffrey Epstein. Son propre mari. Et maintenant 'Joe l'endormi' ?", tweet-il.

L'équipe de campagne de Donald Trump a de son côté accueilli avec sarcasme l'annonce de ce soutien, en évoquant, sur Twitter, Tara Reade. Cette femme accuse en effet Joe Biden de l'avoir agressée sexuellement en 1993, lorsqu'il était sénateur et qu'elle travaillait pour son équipe à Washington. Le candidat démocrate a démenti, à travers sa porte-parole, ces accusations, diffusées pour la première fois dans un podcast fin mars. 

Le concentré d'"establishment" incarné par leur union dénoncé

Le chef de campagne de Donald Trump, Brad Parscale, a d'autre part dénoncé le concentré d'"establishment" selon lui incarné par l'union de Joe Biden et Hillary Clinton. "Donald Trump l'a battue une fois et maintenant il battra le candidat qu'elle a choisi", a-t-il tweeté. 

À lire aussi
Les astronautes américains Bob Behnken et Doug Hurley se sont envolés samedi du centre spatial Kennedy en Floride à bord d'une fusée SpaceX. Propulsé
SpaceX a lancé deux astronautes dans l'espace, une première pour une société privée

Même du côté démocrate, une candidate au Congrès, Jennifer Perelman, a dénoncé ce soutien d'Hillary Clinton à Joe Biden en twittant que cela "aliénait les indépendants, mettait en colère les progressistes et irritait les conservateurs". Elle résume en disant que "si tu essaies de gagner, ce n'est pas ça qu'il faut faire".

De son côté Joe Biden, candidat démocrate à la présidentielle de 77 ans, a remercié, pour son soutien, "la femme qui aurait dû être présidente des États-Unis" selon lui, Hillary Clinton. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Présidentielle américaine Hillary Clinton
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants