2 min de lecture Maison blanche

États-Unis : Donald Trump reviendrait au pouvoir ce jeudi, selon une thèse conspirationniste

Selon une thèse complotiste, soutenue par des milliers d'Américains, Donald Trump devrait revenir au pouvoir, ce jeudi 4 mars. À cette occasion, le Trump Hotel a même augmenté ses prix.

Un air d'Amérique Un Air d'Amérique Lionel Gendron iTunes RSS
>
États-Unis : Donald Trump reviendrait au pouvoir ce jeudi, selon une thèse conspirationniste Crédit Image : ALEX EDELMAN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Lionel Gendron édité par Florise Vaubien

Revenons ce matin sur la dernière théorie conspirationniste en date venue des États-Unis. Des Américains sont convaincus que ce jeudi 4 mars, c'est le jour où Donald Trump va finalement reprendre le pouvoir. Une théorie farfelue, soit, mais qui se propage suffisamment pour que les mesures de sécurité soient renforcées à Washington. 

Aujourd'hui, le milliardaire doit devenir le 19e président des États-Unis. Pourtant, on compte déjà 46 présidents américains. C'est tout le principe de cette conspiration d'extrême-droite, reprise par la secte Qanon, qui a fait beaucoup parler d'elle. Selon eux, en 1871, une loi a été votée secrètement faisant du pays une corporation. Les conspirationnistes ont alors détourné cette loi qui a instauré le district de Columbia, là où se trouve Washington. 

Ils avancent que tous les présidents qui ont été élus après le vote du texte ne sont pas légitimes, soit tous les présidents après Ulysse Grant, qui fut le 18e président des États-Unis. C'est pour cela que Donald Trump doit revenir en sauveur pour être le 19e président américain. 

Une date pas choisie au hasard

Pourquoi la date du 4 mars ? Avant 1933, avant Franklin Roosevelt, les présidents prêtaient serment non pas le 20 janvier, mais le 4 mars. Le 4 mars serait donc la date réelle de l'investiture. Le vice-président serait déjà désigné : ce serait Mike Pompeo, l'ancien secrétaire d'État. 

À lire aussi
faits divers
États-Unis : ce que l'on sait de la fusillade à Indianapolis

Des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers d'Américains, croient dur comme fer à ces théories conspirationnistes. Des thèses suffisamment relayées pour que le Trump Hotel augmente ses prix jeudi. La chambre pour ce soir coûte 1.500 euros, contre 500 euros en moyenne les autres jours.

Des conspirationnistes surveillés

Les forces de l'ordre gardent un œil sur cette thèse, car il s'agit de ne pas rééditer le fiasco du 6 janvier lors de l'attaque du Capitole. Toutefois, le FBI ne s'attend pas à mouvement important de la population, même s'il n'est pas impossible que quelques illuminés viennent en effet manifester à Washington. Par ailleurs, il semble que la théorie complotiste ait du mal à prendre sur les réseaux sociaux. De plus, ces conspirationnistes se savent observés et attendus. 

D'autres dates sur un retour de Donald Trump à la Maison Blanche fleurissent, notamment le 20 mars, puisque le parti républicain a été créé le 20 mars 1834. Et il y aura sans doute d'autres dates proposées par les complotistes dans les mois à venir. 

Les autorités les surveillent, mais elles ne surréagissent pas non plus. Le Trump Hotel a augmenté ses prix, mais globalement dans le centre de Washington, les tarifs restent normaux… ce qui signifie qu'il n'y a pas un énorme afflux. 

À noter que cette théorie du 4 mars comporte une grosse faille. Si tous les présidents après Ulysse Grant sont illégitimes, le 45e, en l'occurrence Donald Trump l'est aussi ? Une adepte de Qanon, interviewée en marge du discours du milliardaire à Orlando, dimanche dernier, n'a pas su répondre à cette question. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maison blanche Présidentielle américaine Complot
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants