2 min de lecture Présidentielle américaine

États-Unis : Donald Trump a "amplifié et nourri toutes les tensions", estime Nicole Bacharan

INVITÉE RTL - La politologue Nicole Bacharan revient sur le bilan du mandat Trump, alors que les États-Unis ont été particulièrement affaiblis par la politique du républicain.

Yves Calvi_ 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi iTunes RSS
>
États-Unis : Donald Trump a "amplifié et nourri toutes les tensions", estime une politologue Crédit Image : MANDEL NGAN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Florise Vaubien

"Make America great again", disait le président sortant Donald Trump lors de son arrivée à la Maison Blanche en janvier 2017. Quand on regarde l'Amérique d'aujourd'hui, peut-on dire encore qu'elle est "great" ? Dans le monde entier, "les États-Unis suscitent plutôt la peur, voire la pitié, et inquiètent", selon la politologue et historienne Nicole Bacharan. 

Par ailleurs, le pays est le plus endeuillé au monde : la pandémie a atteint des records avec près de 400.000 morts tandis que le pays est secoué par une crise économique conséquente. À l'échelle internationale, les États-Unis "n'ont jamais été aussi affaiblis". En interne, c'est désormais "un pays divisé comme il ne l'a jamais été depuis la Guerre de Sécession". 

Le milliardaire qui quitte la Maison Blanche "a amplifié et a nourri toutes les tensions au sein de la société américaine", notamment via les réseaux sociaux. Les sondages rapportent que plus de la moitié des Américains considèrent que la pire menace qui pèse sur leur pays "sont les autres citoyens qui ne pensent pas comme eux". Une conséquence directe de la politique du républicain. "C'est du jamais vu", estime la spécialiste. 

Joe Biden, le "Rooseveltien"

En dépit de certains aspects économiques positifs, la présidence de Donald Trump semble se traduire par la montée en puissance de la Chine. Avant son arrivée au pouvoir, "la Chine était déjà perçue comme étant dangereuse pour les Américains", tant sur le plan "politique" que sur le plan "commercial". De plus, "Pékin donne l'impression que sa politique anti-Covid fonctionne bien" alors que la gestion sanitaire aux États-Unis est qualifiée de fiasco, poursuit la politologue. 

À lire aussi
justice
Les infos de 7h30 - Rixe à Champigny-sur-Marne : ce que l'on sait

Dès la fin de la passation de pouvoir, Joe Biden entend signer un certain nombre de décrets. Ces derniers concernent "l'épidémie de coronavirus, la distribution et l'achat des vaccins, l'aide économique aux Américains et des dispositifs de toutes sortes sur le plan social". Ainsi, l'administration met en avant un programme intensif pour les cent premiers jours de son mandat. Joe Biden entend "s'attaquer à toutes les crises en même temps". Il remettra aussi en place "les régulations sur les questions climatiques que Trump avait défaites".

Selon Nicole Bacharan, le démocrate incarne donc "une dimension Rooseveltienne" avec une stratégie sociale "large et ambitieuse." Le nouveau président a par ailleurs constitué "une équipe avec des gens d'expérience qu'il connaît bien, avec qui il a l'habitude de travailler et qui n'ont pas peur de le contredire", et "c'est essentiel dans le fonctionnement de l'exécutif", juge la spécialiste franco-américaine. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine Donald Trump Joe Biden
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants