1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Investiture de Joe Biden : quand Lady Gaga chantait l'hymne américain au Super Bowl
1 min de lecture

Investiture de Joe Biden : quand Lady Gaga chantait l'hymne américain au Super Bowl

En 2016, Lady Gaga avait interprété une version puissante accompagnée au piano de "The Star Spangled Banner" lors de la finale du Super Bowl.

Lady Gaga pendant l'hymne américain du Super Bowl en 2016
Lady Gaga pendant l'hymne américain du Super Bowl en 2016
Crédit : TIMOTHY A. CLARY / AFP
Investiture de Joe Biden : quand Lady Gaga chantait l'hymne américain au Super Bowl
03:10
Investiture de Joe Biden : quand Lady Gaga chantait l'hymne américain au Super Bowl
03:10
Anthony Martin

Dans quelques heures l’hymne américain résonnera sur les marches du Capitole à Washington. Ce sera un des temps forts de la cérémonie d’intronisation de Joe Biden et Kamala Harris.

Cet hymne, The Star Spangled Banner (La bannière étoilée), a la réputation d’être très difficile à chanter. Il faut plus d’une octave dans la voix et l’exercice est périlleux, car rien n'est pardonné : il ne faut ni modifier, ni bousculer la chanson, et dans le même temps il faut honorer l’Amérique et l’incarner. Stravinsky avait fait son propre arrangement, il a failli aller en prison. 

Pour relever ce défi tout à l’heure, l’équipe de Joe Biden a choisi Lady Gaga, fervent soutien du démocrate. Lorsque Joe Biden était vice-président de Barack Obama, ils avaient travaillé ensemble sur une campagne de lutte contre le harcèlement sexuel.

Lady Gaga a déjà chanté une fois The Star Spangled Banner, elle a même été encensée après sa prestation. C’était en 2016 en ouverture du Super Bowl, la finale du championnat de football américain. Il faut l’imaginer, simplement accompagnée par un piano, au milieu de la pelouse dans un stade gigantesque, c’était à Santa Clara en Californie, devant 120 millions de téléspectateurs.
Le texte a été écrit avant, en 1814, par un avocat américain, au cours de la guerre anglo-américaine. Et cet avocat a posé son texte sur une musique qui existait déjà. Le comble, c’est que cette musique n’est pas américaine. On la doit à un Anglais, qui l’avait composée pour son club de musiciens, c’était la musique de leur chanson à boire.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/