1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : des entreprises imposent la vaccination à leurs salariés
2 min de lecture

États-Unis : des entreprises imposent la vaccination à leurs salariés

Aux États-Unis, plusieurs entreprises en tout genre ont décidé de sauter le pas et de contraindre leurs salariés à se faire vacciner, sous peine de les licencier.

Une personne reçoit une dose de vaccin contre le coronavirus (illustration)
Une personne reçoit une dose de vaccin contre le coronavirus (illustration)
Crédit : Kena Betancur / AFP
Nicolas Barreiro & AFP

De Wall Street à la Silicon Valley en passant par les abattoirs et le transport aérien, de plus en plus d'entreprises américaines se décident à imposer la vaccination à leurs employés, quitte à aller jusqu'à les licencier

La chaîne d'informations CNN a ainsi congédié trois salariés qui avaient enfreint sa politique sanitaire en venant travailler sans être immunisés contre la Covid-19.  "Permettez-moi d'être clair: nous avons une politique de tolérance zéro à cet égard", a écrit le président de CNN Jeff Zucker, dans un mémo tweeté jeudi par un journaliste de la chaîne. 

En général, les entreprises ont longuement hésité. Le patron de la compagnie aérienne United Airlines, Scott Kirby, avait indiqué dès janvier qu'il envisageait d'imposer l'injection vaccinale à tous les employés basés aux États-Unis. C'est seulement vendredi qu'il a finalement demandé à 67.000 salariés de se faire vacciner d'ici à la fin octobre. 

"Nous savons que certains d'entre vous ne seront pas d'accord avec cette décision", a-t-il écrit dans un message cosigné avec le responsable des affaires publiques de l'entreprise. "Mais notre plus grande responsabilité est d'assurer votre sécurité au travail et les faits sont clairs : tout le monde est plus en sécurité quand tout le monde est vacciné."

Une obligation parfaitement légale

À lire aussi

Selon l'agence fédérale américaine en charge du respect des lois contre la discrimination au travail (EEOC), les employeurs ont le droit d'exiger de leurs salariés se rendant sur leur lieu de travail de se faire vacciner, avec des exceptions pour raisons médicales ou objection religieuse.

CNN était, dans le cas où les conditions étaient bien prévues dans le contrat, en droit de licencier les employés n'ayant pas obéi aux règles, selon Eric Feldman, spécialiste du droit de la santé à l'université de Pennsylvanie. "Se mettre en danger en ne se faisant pas vacciner est imprudent, mais mettre les autres en danger est clairement contraire à l'éthique et dans de nombreux cas illégal", relève-t-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/