1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : confondue avec une autre détenue, une femme est libérée par erreur
2 min de lecture

États-Unis : confondue avec une autre détenue, une femme est libérée par erreur

L'administration pénitentiaire de la prison du comté de Randolph dans le Missouri a relâché par erreur une détenue. La jeune femme de 24 ans a été confondue avec une autre prisonnière qui venait de purger sa peine.

Une prison (Illustration).
Une prison (Illustration).
Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Florise Vaubien

"Un incroyable concours de circonstances" a mené à la libération d’une détenue incarcérée à la prison du comté de Randolph dans le Missouri (États-Unis). Cette prisonnière a été confondue avec une autre détenue qui venait de purger sa peine d’après Ouest France, qui relaie une infirmations de médias locaux.

Ellen Goble, 24 ans, a ainsi été relâchée par accident au cours du dernier week-end d’août. Selon la chaîne américaine Komu, Mme Goble a été condamnée par la justice pour possession de stupéfiants, rébellion, cambriolage et défaut de permis de conduire. Les autorités ont précisé que la jeune femme n’était pas dangereuse et ont lancé un appel à témoins pour tenter de la retrouver. 

Comment Ellen Goble a-t-elle été confondue ? Même taille, même morphologie, couleur des cheveux et des yeux “similaires”... Le shérif Aaron Wilson a expliqué que la jeune femme ressemblait à la détenue qui attendait sa libération. Par ailleurs, les deux prisonnières venaient d’échanger leur cellule. De quoi semer la confusion parmi les employés pénitentiaires qui “ne connaissaient pas bien” les deux femmes incarcérées. 

Une enquête interne lancée

D’après les premiers éléments rapportés par les autorités, Ellen Goble aurait également participé à la supercherie. La jeune détenue a signé le registre de sortie au nom de l’autre prisonnière et détenait beaucoup d'informations personnelles sur celle dont elle a usurpé l'identité. 

À lire aussi

Nous avons repensé toutes nos mesures de sécurité, a déclaré le shérif, et nous travaillons avec mon nouvel administrateur pénitentiaire […] et le personnel pour nous assurer que cela n’arrivera plus". 

Le responsable a par ailleurs assuré que cette libération accidentelle était un incident “isolé” et qu'il n'avait jamais vu une telle erreur en 18 ans de carrière. Une triste méprise qui fait désormais l’objet d’une enquête interne alors que la police est toujours à la recherche de la jeune femme en fuite. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/