2 min de lecture Greta Thunberg

Environnement : qui est Naomi Seibt, la climatosceptique "anti Greta" ?

Youtubeuse allemande de 19 ans, les médias surnomme déjà Naomi Sbeit "l'anti Greta Thunberg", de par ses positions opposées à celles de l'activiste suédoise. Naomi Sbeit est devenu l'égérie des climatosceptiques et de la lutte contre "l'alarmisme climatique".

Naomi Sbeit, alias "l'anti Greta", une climatosceptique allemande de 19 ans, youtubeuse
Naomi Sbeit, alias "l'anti Greta", une climatosceptique allemande de 19 ans, youtubeuse Crédit : Capture d'écran Youtube de la vidéo "Welcome to the Heartland Insitute 2020" sur la chaîne de Naomi Sbeit
Marie Gingault

Naomi Sbeit est une jeune youtubeuse de 19 ans. Cette allemande est présentée comme le héraut de l'opposition à Greta Thunberg. En effet, si les deux jeunes filles ont en commun leur jeune âge et leurs positions bien défendues, elles sont cependant opposées par celles-ci. La jeune allemande a d'étroits liens avec un think tank américain et est proche du parti d'extrême droite allemand, l'AfD (Alternative pour l'Allemagne). 

Si Greta Thunberg est le symbole du militantisme climatique, Naomi Sbeit est quant à elle devenue la tête d'affiche des climatosceptiques et de la lutte contre "l'alarmisme climatique". Deux positions bien opposées pour ces deux jeunes militantes. 

Naomi Sbeit est suivie par 53.800 personnes sur sa chaîne Youtube. Elle y poste des vidéos climatosceptiques qui cumulent environ 40.000 vues. La jeune allemande est encore bien loin d'avoir la même influence que Greta Thunberg, qui est suivie par quatre millions de personnes sur Twitter.

Des engagements pour les pro Donald Trump

Connue principalement pour ses vidéos Youtube, Naomi Seibt a été projetée sur le devant de la scène par l'Institut Hertland, un influent think tank américain conservateur, proche de Donald Trump, climatosceptique affirmé. Le président américain n'a d'ailleurs jamais caché son opposition à Greta Thunberg. 

À lire aussi
Greta Thunberg le 2 mars 2020 à Madrid. coronavirus
Coronavirus : Greta Thunberg se dit "probablement" porteuse de la maladie

Bien qu'elle ne conteste pas le rôle des émissions de gaz à effet de serre dans le réchauffement climatique, Naomi Sbeit considère que leur impact a cependant été surestimé par les scientifiques. Dans un entretien avec le Washington Post, la jeune climatosceptique a déclaré : "Je ne veux pas que les gens arrêtent de croire que le changement climatique n'a pas de cause humaine" avant d'ajouter "les émissions de CO2 d'origine humaine ont-elles autant d'impact sur le climat ? Je pense que c'est ridicule de le croire".

>
ANTI-GRETA or PRO HUMAN? (German + English)

Pour la jeune allemande, le réchauffement climatique a de nombreuses autres origines telles que l'énergie renvoyé par le soleil. Pourtant, les scientifiques ont calculé la quantité d'énergie solaire atteignant la Terre, et celle-ci a diminué depuis 1970, selon des mesures fédérales. 

Si Greta Thunberg avait déclaré lors du forum de Davos : "Je veux que vous paniquiez" pour alerter de la situation climatique, Naomi a repris cette formule en annonçant "Je ne ne veux pas tu paniques. Je veux que tu penses" dans une vidéo postée sur le site web de Hartland. 

Je ne veux pas lui faire honte

Naomi Seibt à propos de Greta Thunberg
Partager la citation

Naomi Seibt a également repris la fameuse formule de l'activiste suèdoise "How dare you ?" ("Comment osez-vous ?), pour attaquer le traitement médiatique dont elle ferait l'objet, rapport Cnews. Si les médias n'ont de cesse à comparer les deux jeunes filles, Naoma Seibt ne souhaite pas être qualifiée d'"anti Greta Thunberg", elle a par ailleurs déclaré dans une vidéo sur sa chaîne Youtube : "La raison pour laquelle je n'aime pas le terme anti-Greta est qu'il suggère que je suis moi-même une marionnette endoctrinée, je suppose, de l'autre côté"

Dans sa vidéo "Anti Greta or Pro human ?" elle affirme a plusieurs reprise "Je ne suis pas anti-Greta" et se décrit comme "Pro-human". Naomi dit souhaiter ouvrir les discussions autour du réchauffement climatique, mais sans pour autant effrayer les gens.

Si avec ces paroles la climatosceptique semble tacler la militante suédoise, elle répond au Washington Post, "Cela semble plutôt méchant, en fait. Je ne veux pas lui faire honte". Par l'intermédiaire de ses portes paroles, Greta Thunberg n'a pas souhaité commenter.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Greta Thunberg Climat Changement climatique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants